Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Les 5 pires huiles à bannir de votre cuisine pour préserver votre santé

Les 5 pires huiles à bannir de votre cuisine pour préserver votre santé

Il faut impérativement éviter certaines huiles pour soigner sa santé et faire baisser son taux de cholestérol.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Les Français aiment les huiles. Elles agrémentent les repas, permettent de cuir des aliments tout en apportant une saveur unique. Cependant, si elles peuvent apporter des bienfaits intéressants, elles viennent parfois, aussi, avec des caractéristiques peu intéressantes. Par conséquent, on conseille généralement de limiter au maximum leur consommation.

Rassurez-vous, ce n’est pas le cas de toutes les huiles. Mais certaines doivent impérativement ne pas trouver une place de choix dans vos habitudes alimentaires. Faisons le point ensemble.

Les bienfaits des huiles

Bien qu’on associe souvent les lipides, tout comme les glucides, à une prise de poids, leur utilisation peut en réalité produire l’effet inverse. Cependant, le choix judicieux de l’huile revêt une importance primordiale. Il est crucial de noter que sa consommation demeure essentielle du fait des nombreux bienfaits qu’elle renferme. Pour préserver une bonne santé, voici comment bien la choisir.

Composée à 99 % de lipides, l’huile végétale est une source énergétique et lipidique importante. Elle est riche en acides gras mono-insaturés ou poly-insaturés, comme les oméga-3 et 6, considérés comme des graisses bénéfiques.

À voir L’UFC-Que Choisir alerte sur la face cachée de la salade en sachet, une enquête horrifiante

Certains types d’huiles, comme celle d’olive, de noisette, de colza et d’arachides, contiennent également de l’oméga-9 et de la vitamine E. L’acide oléique mono-insaturé est également vivement recommandé par les experts en santé. Il est cependant conseillé de varier la consommation d’huiles, car chacune possède des caractéristiques spécifiques.

Les huiles à éviter

Il y a une grande quantité d’huiles végétales disponibles au supermarché. Cependant, d’un point de vue de la santé, toutes ne se valent pas. Selon Nathalie Breuleux-Jacquesson et Michel Montignac, auteurs du livre « Le régime anti-cholestérol – Maîtriser naturellement son cholestérol« , il est essentiel de se familiariser avec ces précieux alliés.

Certaines huiles sont à éviter malgré leurs bienfaits apparents. L’huile de palme et de coprah, riches en acides gras saturés, ainsi que l’huile de coco, qui contient 85 % d’acides gras saturés, sont à proscrire.

Il en va de même pour les huiles partiellement hydrogénées, les margarines, en raison de leur teneur élevée en acides gras transformés. L’huile de maïs, bien que bénéfique sous sa forme originale, peut produire l’effet contraire si vous la chauffez.

Si vous voulez baisser votre taux de cholestérol, vous devez donc les éviter. En revanche, vous ne devez pas proscrire de votre régime toutes les huiles. Certaines sont, au contraire, très intéressantes.

À voir 4 marques d’huile d’olive très nocives pour la santé, 60 Millions de consommateurs alerte

Faire le bon choix pour sa santé

Certaines huiles sortent du lot, comme celle de colza. Elle ne contient que 10 % d’acides gras saturés. Mais ce n’est pas la seule. Il y a aussi l’huile de tournesol, avec seulement 15 % d’acides gras saturés, et l’huile d’olive ou d’arachide, idéales pour la cuisson en raison de leur point de fumée élevé.

Cependant, parmi toutes les options, l’huile d’olive se distingue. En effet, elle est riche en vitamines A, D, E et K, ainsi qu’en oméga 9. Ses bienfaits pour la santé sont nombreux. Sa consommation aide à faire baisser le taux de mauvais cholestérol. Elle fait même augmenter le taux de bon cholestérol.

En outre, certains chercheurs estiment que sa richesse en acide gras fait d’elle une alliée de la santé cognitive. Vous pouvez même l’utiliser sur votre peau pour l’adoucir.

Vous aimez ? Partagez !