Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   48% des Français oublient de demander cette aide financière qui pourrait arrondir leur fin de mois

48% des Français oublient de demander cette aide financière qui pourrait arrondir leur fin de mois

Cette aide financière est un réel soutien budgétaire. Elle échappe pourtant à la moitié de ses bénéficiaires potentiels. Les détails.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Face à l’angoisse des Français devant l’escalade des coûts, le gouvernement a instauré plusieurs dispositifs. Citons, pour cela, l’aide financière pour le chèque énergie ou la prime de rentrée pour alléger leur fardeau financier. Malgré cela, une partie importante des bénéficiaires de ces coups de pouce ne les réclame pas.

La conséquence est que les difficultés financières de ceux qui en ont le plus besoin ne cessent d’augmenter. C’est notamment le cas d’une aide financière que près de la moitié des personnes éligibles ne perçoivent pas. Dans cet article, découvrez ce soutien budgétaire souvent oublié : la Complémentaire santé solidaire (CSS).

La Complémentaire santé solidaire

Depuis 2019, la Complémentaire santé solidaire, aussi appelée mutuelle à 1 euro, propose une solution de santé aux foyers français modestes. Elle vise à faciliter l’accès aux soins médicaux. Son objectif est d’assister ces individus dans l’accès aux soins médicaux avec une mutuelle abordable et de qualité.

Cette aide financière simplifie les démarches pour près de 10 millions de Français. En effet, elle englobe la Couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) et l’Aide au paiement d’une complémentaire santé (ACS). Par ailleurs, la CSS varie en coût en fonction des revenus.

À voir Jusqu’à 277,23 euros par mois : cette aide financière de la CAF que vous oubliez de réclamer

Elle peut être gratuite pour les foyers modestes. Cela dit, au-delà d’un certain plafond de revenus, une participation financière inférieure à 1 euro par jour et par personne est requise. Ce montant dépend de l’âge des membres du foyer au 1er janvier de l’année où la CSS est activée.

Fonctionnement de cette aide financière

Pour information, la Complémentaire santé solidaire (CSS) fonctionne comme une mutuelle santé classique. Elle offre un remboursement complémentaire des dépenses de santé après celui de la Sécurité sociale.

Les frais médicaux sont ainsi couverts à 100% des tarifs de la Sécurité sociale. Elle exclut les dépassements d’honoraires, sauf en cas de demande spécifique de l’assuré. Cette aide financière inclut notamment divers soins comme les :

– Consultations chez un médecin généraliste ou spécialiste

– Soins infirmiers en cabinet, à l’hôpital ou en clinique

À voir L’UFC-Que Choisir met en garde sur l’arnaque au paiement sans contact qui fait rage

– Hospitalisations

– Médicaments, une paire de lunettes par an, les prothèses dentaires ou les traitements orthodontiques

– Aides auditives et les dispositifs médicaux, y compris le matériel médical

Ce dispositif attractif est une solution pour le gouvernement d’éviter les obstacles qui conduisaient au renoncement des aides financières antérieures.

Comment demander l’aide financière ?

Pour bénéficier de la Complémentaire santé solidaire (CSS), deux conditions doivent être remplies :

– Recevoir la prise en charge des frais de santé de l’Assurance maladie

– Disposer de ressources inférieures à un plafond prédéfini

Ces ressources, évaluées sur les 12 mois précédant la demande, englobent l’ensemble du foyer. Un simulateur sur le site de l’Assurance maladie permet de déterminer l’éligibilité à cette aide financière. La demande de CSS peut donc s’effectuer :

– En ligne via le compte Ameli

– Par courrier en remplissant le formulaire adéquat

En cas de difficultés, plusieurs services existent pour vous servir. C’est d’ailleurs le cas de la Caisse d’assurance maladie, du CCAS, des services sociaux, d’associations agréées ou d’établissements de santé.

Le renouvellement des droits à la CSS n’est pas automatique. Cette aide financière nécessite une nouvelle demande au moins deux mois avant l’expiration des droits.

Vous aimez ? Partagez !