Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   La moitié des retraités ne réclament pas cette aide de 1 492€, comment l’obtenir

La moitié des retraités ne réclament pas cette aide de 1 492€, comment l’obtenir

Les retraités peuvent bénéficier d'aides en complément de leur pension, que la moitié d'entre eux ne perçoivent pas encore. Voici les démarches à effectuer pour en bénéficier.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Le départ à la retraite représente une baisse du niveau de vie pour de nombreuses personnes. Elles cessent d’attendre un revenu mensuel pour vivre au dépend de leur pension. Or, cette dernière ne permet pas de couvrir les mêmes dépenses. Pour pallier ce manque, le pouvoir public met à la disposition des retraités une aide de 1 492 euros. Cependant, une grande partie des bénéficiaires oublie de les réclamer. Voici comment y remédier.

Retraités : De quelle aide s’agit-il ?

Selon les données de la DREES, pas moins de 50 % des retraités ne bénéficient pas des prestations auxquelles ils ont droit. Il s’agit notamment de l’Aspa (Allocation de solidarité aux personnes âgées).

L’Aspa, auparavant connu sous le nom de minimum vieillesse, a été mise en place en 2007 pour aider les retraités qui perçoivent une petite pension. Son objectif principal est de couvrir leurs dépenses.

Pour en bénéficier, les demandeurs ne doivent pas être âgés de plus de 65 ans. De même, les retraités doivent résider en France au moins 9 mois par an. Les ressources plafonnent aussi à 961 euros pour une personne seule et de 1492 euros pour un couple. Au-delà de ces montants, vous serez alors non-éligibles.

À voir Retraite : ce gros changement à prévoir pour le versement de votre retraite suite à une proposition de loi

Pour ce qui est du montant, il varie chaque année en fonction du salaire minimum. D’ailleurs pour 2024, il aura une majoratin de 0,8 %. Cela signifie que le montant alloué aux retraités isolés passera de 953 à 961 euros. Et il passera de 1 480 à 1 492 euros pour les couples.

La démarche à suivre pour obtenir 1 492 euros

Le calcul de cette aide pour les retraités est basé sur les revenus. Ainsi, si les vôtres sont inférieurs au plafond, vous recevrez la différence entre le seuil et vos revenus. Pour ceux qui n’ont aucun revenu, ils bénéficieront de l’intégralité de l’allocation. Vous devez donc être un couple de retraités, et vous et votre conjoint soit sans ressources pour percevoir jusqu’à 1 492 €.

Contrairement à d’autres allocations, pour bénéficier de cette aide, les retraités doivent introduire une demande. Celle-ci doit être déposée auprès d’une caisse de retraite. La plupart d’entre elles peuvent traiter votre dossier. Cependant, certaines sont plus performantes en fonction du régime.

Pour les retraités du régime général de l’assurance maladie, la CARSAT est la plus appropriée. Quant à ceux qui relèvent du régime agricole, c’est à la MSA qu’il faut s’adresser. Et pour les résidents qui n’ont jamais travaillé, il est préférable de s’adresser à la CCAS.

Selon l’organisme auquel vous vous adressez, les responsables vous fourniront un formulaire à remplir. Il vous suffit de vous munir de votre dossier, accompagné des pièces justificatives de toutes les informations qu’il contient.

À voir Cette aide financière de 1 571 € que la moitié des retraités éligibles oublient de réclamer

Retraités : La particularité de cette aide

L’une des particularités de ce coup de pouce est qu’il est remboursable par les héritiers des retraités. Il s’opère à partir d’un seuil établi sur l’actif successoral. À partir de septembre 2023, ce montant sera de 100.000 euros en France métropolitaine. Pour les territoires d’outre-mer, il est porté à 150.000 euros.

La somme récupérable se limite à 779 euros pour les retraités seuls et à 10 427 euros pour les couples. Ce principe de remboursement est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles les bénéficiaires hésitent à demander cette prestation.

Vous aimez ? Partagez !