Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Retraite : le nouveau montant de la pension de base minimal en 2024 dévoilé

Retraite : le nouveau montant de la pension de base minimal en 2024 dévoilé

La pension minimale pour la retraite augmente en 2024, de même que les pensions de base et complémentaire. On vous dit tout.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

La notion de retraite minimum n’existe pas formellement en France. Toutefois, le dispositif du minimum contributif permet à ceux qui ont liquidé leurs droits à la retraite à taux plein de bénéficier d’une pension de base minimale. À partir de janvier 2024, cette pension connaît une progression annuelle qui s’aligne sur celle du Smic. Cette mesure est nouvelle puisqu’elle vient de la récente réforme porteuse de tant de polémiques.

Du côté des pensions de base et complémentaires, elles augmentent elles aussi. De combien ? On vous détaille toutes les dernières informations dans cet article sur Nuit France.

Les dernières informations de l’Assurance retraite

Comme nous le partagent nos confrères de Moneyvox, l’Assurance retraite vient tout juste de publier une circulaire. Cette dernière détaille les montants du minimum contributif (MiCo) ainsi que du MiCo majoré pour les individus sur le point de prendre leur retraite en 2024. 

Depuis le 1ᵉʳ janvier 2024, les montants pour la retraite minimum sont différents. Le minimum contributif (MiCo) s’élève à 733,03 euros. Pour le toucher, il faut justifier d’une retraite à taux plein.

À voir Retraites Agirc-Arrco : ce service gratuit qui va faciliter la vie de ces retraités, comment en profiter

Mais les assurés qui ont le minimum contributif peuvent également toucher le minimum contributif majoré. Ce dernier s’élève à 876,13 euros. Pour le toucher, il faut justifier d’une retraite à taux plein avec 120 trimestres cotisés.

Une revalorisation de 5,3% pour les retraites

Depuis quelques jours, les retraites de base bénéficient d’une revalorisation intéressante de 5,3%. Pas de panique si vous ne la voyez pas sur votre pension du mois de janvier. En effet, elle prend en effet à partir du versement de février, qui correspond au mois de janvier.

Cette évolution est possible du fait de la forte inflation qui touche le pays. Cette indexation des pensions sur l’indice du prix à la consommation arrive chaque année, le 1ᵉʳ janvier. 

Tous les retraités profitent ainsi de cette hausse un peu plus forte que ce qu’ils pensaient. En effet, en automne dernier, Bruno Le Maire annonçait une revalorisation de 5,3%. Mais finalement, l’inflation est telle que la revalorisation est 0,1 point plus forte. 

Cela permet aux retraités de toucher des pensions en accord avec l’évolution des prix. Cette revalorisation arrive quelques semaines après celle concernant les retraites complémentaires.

À voir Bonne nouvelle pour les retraites : la date prévue de l’augmentation des pensions

Une revalorisation pour l’Agirc-Arrco

Les seniors qui perçoivent une retraite complémentaire jouissent d’une revalorisation de leur pension depuis novembre 2023. En effet, ils touchent 4,9% en plus par mois. De leur côté, ceux qui cotisent à l’Ircantec (anciens contractuels de la fonction publique) profitent d’une revalorisation de 5,3%. 

En outre, n’oublions pas de préciser la fin du système bonus / malus pour l’Agirc-Arrco. Ainsi, ceux qui arrêtent de travailler depuis le 1ᵉʳ décembre 2023 ne profitent plus du bonus et ne sont plus pénalisés par le malus.

Pourquoi un tel arrêt ? Car ce système n’était pas efficace. Le but était de pousser les Français à travailler plus longtemps pour éviter un malus. Au contraire, ils pouvaient profiter d’un bonus sur leur pension en repoussant leur départ. Mais les Français ne travaillant pas plus longtemps pour hériter du bonus, les partenaires sociaux gestionnaires de l’Agirc-Arrco ont décidé d’en finir avec le bonus et le malus.

Source : Moneyvox

Vous aimez ? Partagez !