Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   AAH, pension, PCH… : toutes les aides disponibles pour les personnes handicapées

AAH, pension, PCH… : toutes les aides disponibles pour les personnes handicapées

On vous dit tout ce que vous devez savoir sur l'AAH et d'autres aides pour les personnes en situation de handicap.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

En France, l’État vient en aide aux personnes handicapées ou aux personnes qui ne peuvent pas travailler temporairement. En effet, on connaît l’AAH pour les personnes en situation de handicap. Mais pour les autres ?

Si vous avez été victime d’un accident du travail ou d’une maladie professionnelle, vous avez droit à une rente d’incapacité permanente. Ainsi, on vous présente toutes les aides que vous pouvez réclamer.

L’AAH n’est pas la rente d’incapacité permanente

Avant de parler de l’AAH, parlons de la rente d’incapacité permanente. Elle concerne les personnes victimes d’un accident au travail ou d’une maladie professionnelle. Pour bénéficier de la rente d’incapacité permanente, vous devez justifier d’un taux d’incapacité permanente (IPP).

Ainsi, si votre taux d’IPP est inférieur à 10 %, vous recevrez une indemnité en capital variant de 443,98 à 4 439 € selon le taux d’incapacité. Mais pour un taux d’IPP de 10 % ou plus, vous percevrez une rente viagère calculée en fonction de votre salaire annuel multiplié par le taux d’incapacité.

À voir 500 euros par mois en moins pour certains bénéficiaires de l’AAH, les raisons expliquées

Enfin, l’attribution de cette aide intervient après une déclaration d’accident du travail ou de maladie professionnelle. En outre, il est important de noter que l’indemnisation peut être majorée en cas de faute grave de l’employeur.

En outre, on vous conseille d’opter, aussi, pour la CMI, la carte mobilité inclusion. Afin de faciliter vos déplacements en véhicule ou dans les transports en commun, demandez la carte mobilité inclusion (CMI) stationnement, invalidité, ou priorité à la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH). Passons désormais à l’AAH.

Qui peut bénéficier de l’AAH ?

L’AAH s’adresse aux personnes en situation de handicap âgées de 20 ans ou plus (ou 16 ans sous certaines conditions). Pour bénéficier de l’AAH, vous devez avoir un taux d’incapacité d’au moins 80 %, ou situé entre 50 et 79 % avec des difficultés pour travailler.

De plus, vos revenus doivent être inférieurs à un certain plafond. Il est de 11 479,80 € par an pour une personne seule sans enfant. Le montant maximum de l’AAH est de 971,95 € par mois.

La demande d’AAH doit se faire auprès de la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH). Il est à noter que l’allocation peut être accordée pour une période définie ou à vie.

À voir AAH : les bénéficiaires de l’aide toujours éligibles au chèque énergie en 2024 ?

Qui peut bénéficier de la PCH ?

La PCH (prestation de compensation du handicap) est moins connue que l’AAH. Elle concerne les personnes en situation de handicap âgées de moins de 60 ans lors de la première demande.

Pour bénéficier de la PCH, vous devez rencontrer des difficultés pour réaliser certaines activités répertoriées dans le référentiel d’accès à la PCH.

La PCH prend en charge jusqu’à 100 % des montants par type d’aide. Cependant, vos ressources ne doivent pas dépasser 28 621,40 € par an. Si vos ressources sont supérieures, la prise en charge peut atteindre 80 %.

Vous devez déposer la demande de PCH auprès de la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH). Il est important de noter que la PCH est également ouverte aux parents d’enfants percevant l’AEEH et son complément. Notez que vous pouvez cumuler l’AAH et la PCH.

Enfin, les travailleurs victimes d’un accident ou d’une maladie invalidante non professionnelle peuvent bénéficier d’une pension d’invalidité.

Les conditions comprennent une réduction d’au moins deux tiers de la capacité de travail ou de revenus, une immatriculation à la Sécurité sociale depuis au moins 12 mois, et un travail d’au moins 600 heures ou des cotisations sur au moins 2 030 fois le Smic horair.

Le montant varie de 311,56 à 1 833 € par mois en fonction de la catégorie d’invalidité et du salaire moyen des 10 meilleures années.

Vous aimez ? Partagez !