Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Prime de pouvoir d’achat : ce montant que les salariés vont recevoir avant le 31 décembre

Prime de pouvoir d’achat : ce montant que les salariés vont recevoir avant le 31 décembre

Certaines personnes travaillant dans le secteur public bénéficieront d’une prime par rapport à leur salaire. Découvrez à combien cela s’élève.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Un certain nombre d’événements se sont produits ces dernières années. Ils ont conduit à une crise mondiale et à une hausse de l’inflation dans le monde entier, et la France ne fait pas exception. Pour soutenir les fonctionnaires, le gouvernement leur accorde depuis octobre dernier une prime qui s’ajoute à leur salaire. Voici ce que ces salariés recevront. Les détails !

Salariés : Une prime pour les travailleurs publics

Ces dernières années, et cette année plus que toute autre, le taux d’inflation en France a augmenté. En effet, d’une part, le prix du gaz naturel et de l’énergie a connu une hausse sans précédent. Par ailleurs, on observe également une augmentation des prix des denrées alimentaires. De quoi porter préjudice aux salariés.

Cette situation de crise a un impact considérable sur la vie des gens. En effet, cela affecte le pouvoir d’achat de nombreux ménages. De plus en plus de salariés reçoivent un revenu qui ne recouvre pas totalement toutes leurs dépenses.

Devant ces circonstances, le gouvernement français a mis en place plusieurs formes d’aides. Pour financer et soutenir les salariés du secteur public, une  » prime exceptionnelle de pouvoir d’achat » vient ainsi s’ajouter à la panoplie d’aide déjà disponible. Cela concerne le salaire de la moitié des agents de l’État et les 2/3 des agents de la fonction publique hospitalière.

À voir Obtenir un salaire plus élevé : ce que vous devez faire au lieu d’attendre une augmentation

D’autre part, cette prime de pouvoir d’achat viendra compléter le revenu mensuel de chacun des salariés. Pour en bénéficier, il n’y a pas de formalités administratives ni de réclamations à faire. Son versement s’effectue de manière automatique à la fin de chaque mois.

Comment est-elle distribuée ?

La prime se base sur le revenu mensuel brut des salariés pour la période allant de juillet 2022 à juin 2023. Elle varie de 300 à 800 euros, ce qui correspond à un salaire maximum de 39 000 euros. Cela signifie que toute personne gagnant plus que ce montant ne bénéficiera pas de la prime.

Ainsi, si vous vous situez dans la tranche de salaire comprise entre 33.600 et 39.000 euros, vous recevrez le montant minimum. Cela correspond à 300 euros pour ces salariés. En revanche, si votre revenu mensuel se situe entre 33 600 et 32 280 euros, vous recevrez 350 euros.

Si vous gagnez entre 32 840 et 30 840 euros, vous recevrez une prime de 400 euros. En revanche, si votre salaire se situe entre 29 160 et 30 280 euros, vous recevrez une prime de 500 euros. Votre salaire mensuel est compris entre 27 300 et 29 160 euros ? Ces salariés recevront une prime de 600 euros.

Pour les salariés percevant un revenu supérieur à 23 700 euros et inférieur ou égal à 27 300 euros, la prime est de 700 euros. En outre, le montant maximum sera accordé à ceux qui perçoivent un salaire inférieur ou égal à 23 700 euros.

À voir Thomas Pesquet : l’astronaute sans tabou sur son salaire, et c’est loin de ce que vous imaginez

Salariés : Qui seront les bénéficiaires ?

Les bénéficiaires de cette prime sont les personnes dont la date de contrat est antérieure au 1er janvier 2023. Elles doivent aussi exercer une profession publique. Il s’agit par exemple des fonctionnaires, des médecins des hôpitaux publics, des enseignants et des policiers. Il en va de même pour celles qui ont travaillé pour un agent public avant le 30 juin. Cela vaut aussi pour les salariés qui ont perçu un salaire de 39 000 euros entre le 1er juillet 2022 et le 30 juin 2023.

Toutefois, certains salariés bénéficient d’une exception. Il s’agit des personnes ayant travaillé pour une partie de la période de validité dans un secteur concerné. D’autre part, celles qui ont travaillé dans le secteur concerné pendant la période de validité mais qui ont dû cesser de le faire. En outre, pour ceux qui n’ont pas encore bénéficié de la prime sur salaire, le paiement se prolongera jusqu’au 31 décembre.

Vous aimez ? Partagez !