Vous êtes ici :   Accueil   >   Conso   >   Les clés à connaître pour bien choisir votre saumon fumé à Noël

Les clés à connaître pour bien choisir votre saumon fumé à Noël

Le saumon fumé est l'emblème de l'apéritif de Noël. On vous donne les astuces pour bien les choisir pour vos repas de fêtes.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Qu’il soit d’élevage, labellisé, de Norvège, d’Écosse, du Pacifique ou de l’Atlantique, le saumon fumé est une tradition pour le repas de Noël. Afin de vous aider à choisir le meilleur sur le marché, on vous donne quelques astuces qui vont éclairer vos lanternes quand vous êtes au magasin pour l’achat de ce délice.

Comment choisir le saumon fumé au marché ?

Le saumon fumé prend une place importante dans les apéritifs ou à l’entrée des fêtes de fin d’année et de Noël. Mais il reste encore à bien le choisir. Parmi les nombreuses variétés disponibles au supermarché, il devient difficile de trancher. Pour vous aider à cerner les différences, on fait le point avec vous.

Saumon fumé d’élevage ou sauvage, lequel est le meilleur ? Il faut savoir que les saumons sauvages sont moins intéressants, même s’ils sont les préférés d’une grande majorité. La raison ? Leurs alimentations. En effet, les saumons sauvages se nourrissent de poissons, qui, eux aussi, mangent des petits poissons ou des planctons. De ce fait, on aura une quantité importante de métaux lourds et polluants.

Le saumon fumé provenant de l’élevage est plus démuni en matière de plombs mais on y détecte plutôt des pesticides, des insecticides ou encore des antibiotiques. Malgré tout, les bassins d’élevage tentent désormais de supprimer ces produits chimiques de leur élevage. Et rassurez-vous, les doses de ces substances dans ce poisson très apprécié n’ont aucun risque pour la santé.

À voir Ce saumon fumé trompe tous les clients chez Lidl selon 60 Millions de consommateurs

Pour le saumon fumé labellisé, il est souvent issu d’un label Agriculture Biologique. Ce type d’élevage tente de reproduire l’alimentation naturelle des poissons. Ce qui veut dire que le saumon fumé labellisé est plus riche en plombs et en métaux. Par contre, le label AB garantit le respect de l’environnement et un élevage conventionnel.

Du label Rouge, de l’Atlantique ou du Pacifique, lequel choisir ?

Les saumons d’élevage Rouge possèdent les mêmes caractéristiques en matière de contamination que le saumon fumé d’élevage. Toutefois, le label Rouge garantit un élevage de qualité. Puisque cette mention n’est pas facile à décrocher, il faut respecter plusieurs critères tels que la croissance lente des poissons, le salage à sec ou le fumage.

Le saumon fumé d’Atlantique, de Pacifique ne concerne pas leur provenance géographique. On parle plutôt ici de l’espèce de poisson. Le plus vendu en Europe est le saumon d’Atlantique. La raison est que ce type de poissons est plus simple à fumer et plus savoureux. On l’appelle aussi Salmo salar.

Le saumon sauvage du Pacifique est moins apprécié par les consommateurs pour leur goût. En effet, selon eux, on y ressent un léger goût de hareng dans le saumon fumé. Ce type de poissons est la principale source d’alimentation des saumons sauvages.

Quant au répertoire géographique (Norvège, Irlande, Écosse…), il est difficile de trancher si cela a vraiment un rapport avec la qualité et le goût du saumon fumé. Mais les saumons fumés au bois de hêtre ou de chêne et une salaison à sec sont les meilleurs. En effet, le goût dépend entièrement du mode de transformation et des conditions de vie des poissons.

À voir Les œufs de ces poulaillers ne doivent plus être consommés, ils sont pollués selon l’ARS

Saumon fumé : Tenez compte de la texture et de la couleur

Certains signes du saumon fumé devraient aussi attirer votre attention lors de votre achat. Et ces petits détails sont importants. À savoir, la mention ne jamais recongeler, cela signifie que le produit est déjà congelé. Le fait de le remettre au congélateur peut altérer le goût et la texture du poisson.

Vous pouvez aussi voir à travers l’emballage la couleur et la texture du saumon fumé. Si vous voyez des taches brunes et larges au-dessus, c’est un bon signe. Par contre, si la texture est spongieuse et pâteuse, ce n’est plus un gage de qualité pour le saumon fumé. Maintenant que vous avez une belle idée pour faire le bon choix, à vos recettes !

Vous aimez ? Partagez !