Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Automobiles : ce nouvel objet de sécurité bientôt obligatoire pour tous les automobilistes ?

Automobiles : ce nouvel objet de sécurité bientôt obligatoire pour tous les automobilistes ?

Bientôt, un nouveau dispositif sera obligatoire dans toutes les automobiles pour votre protection. Mais de quoi il s’agit ? La réponse.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

L’ère du gilet jaune et du triangle de sécurité touche à sa fin ! Place à une nouvelle ère de sécurité routière en Espagne avec l’arrivée imminente d’un dispositif innovant. À savoir : la lampe d’urgence équipant les automobiles. Cette lampe, aussi nommée lampe flash ou lampe de détresse, se prépare à prendre la relève du triangle obligatoire.

Cette transition marque une avancée importante vers une sécurité accrue sur les routes, un outil plus efficace en cas d’urgence. Sa création illustre l’engagement continu des autorités à adopter des mesures innovantes pour les automobiles. Dans cet article, nous vous délivrons tout ce que vous devez savoir sur ce nouveau dispositif.

Nouvelle norme de sécurité pour les automobiles

Le fameux triangle de sécurité automobile pourrait céder sa place à un nouvel équipement. Il s’agit de la « lampe d’urgence » ou la « lampe flash ». C’est un outil qui ressemble à un gyrophare, conforme à la norme V16. Un outil que la Direction Générale du Trafic (DGT) espagnole approuve.

Facile à manier et à ranger, il est fixable sur le toit ou la carrosserie grâce à sa base aimantée. Cette balise lumineuse de couleur jaune ou orange clignote pour signaler des automobiles en panne ou accidenté. Son installation est rapide et ne nécessite pas de quitter le véhicule.

À voir Retraités : bonne nouvelle concernant votre pension, les Français concernés

Cette lampe a une portée d’un kilomètre. Elle a une autonomie de 30 minutes grâce à une pile 9 V ou une batterie que l’on peut recharger. Elle résiste même aux intempéries et aux températures extrêmes (-10°C à +50°C).

La lampe flash V16 bientôt obligatoire en France ?

Depuis juillet 2021, les automobilistes en Espagne peuvent utiliser la lampe d’urgence V16 en plus du triangle de signalisation. À partir du 1er janvier 2026, son usage deviendra obligatoire, remplaçant ainsi les triangles de sécurité.

À cette date, les lampes d’urgence V16 devront disposer d’une balise connectée. Cette dernière permettra la géolocalisation des automobiles en détresse via la plateforme DGT 3.0. C’est la Dirección General de Tráfico (DGT) elle-même qui mène cette initiative.

Elle vise à améliorer la sécurité routière. Cette mesure répond en effet à la contrainte des triangles de signalisation, qui exigent un déploiement sur une distance de 50 mètres. La lampe d’urgence V16, quant à elle, est simplement placée sur le toit.

Ce matériel offre ainsi une alternative plus pratique et moins imposante. Cette transition devrait se généraliser dans l’UE, anticipant une future obligation en France.

À voir Retraite : ces nouveaux services en 2024 vont vous faciliter la vie et vos démarches

Équipements obligatoires des automobiles en France

Les automobiles doivent respecter les normes de sécurité routière pour garantir la sécurité de tous les usagers. Parmi les équipements obligatoires, on retrouve le gilet de sécurité réfléchissant et le triangle de signalisation.

Les feux du véhicule doivent par ailleurs être en bon état de fonctionnement. Ceux-là comprennent notamment les feux de route, de croisement, de position, de brouillard, de stop et les clignotants. Les amendes pour non-conformité peuvent atteindre 375 euros.

Elles surviennent en cas d’absence, de mauvais état des équipements obligatoires ou de non-respect de ces règles. L’utilisation de pneus endommagés est prohibée, entraînant donc une amende de 375 euros et l’immobilisation du véhicule en cas de non-conformité.

La visibilité du pare-brise et des vitres latérales doit respecter les normes, sous peine d’une amende de 68 euros. De plus, le véhicule doit être muni de plaques d’immatriculation homologuées. En cas d’absence de celle-ci, l’automobiliste risque de payer une amende allant jusqu’à 750 euros.

Vous aimez ? Partagez !