Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   3 taxes vont alourdir votre budget en 2024 : ce qui vous attend et ce que vous allez payer en plus

3 taxes vont alourdir votre budget en 2024 : ce qui vous attend et ce que vous allez payer en plus

Les Français vont devoir payer plus sur ces trois taxes. De quoi s’agit-il et à combien s'élève la hausse ?

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Depuis les différentes crises et l’inflation incessante, le pouvoir d’achat des Français n’a cessé de diminuer. Malgré les nombreuses aides de l’État, des milliers de ménages n’arrivent plus à joindre les deux bouts. Et cela risque d’être encore plus difficile suite à la hausse de ces trois taxes.

Taxes : 2024, une année qui s’annonce difficile pour les Français

À peine ces quelques semaines écoulées de l’année 2024, et voilà que de nombreux Français virent au rouge. Les séquelles laissées par les différentes crises et l’inflation fulgurante se font toujours sentir. Et même si la Direction générale du Trésor annonce un ralentissement du taux d’inflation, il ne faut pas s’attendre à une baisse de prix.

Il ne faut pas oublier que de nombreuses taxes supplémentaires s’ajoutent aux impôts. L’exécutif vient d’annoncer trois taxes qui vont venir alourdir les dépenses quotidiennes de millions de foyers. Le ralentissement à 2,6% de l’inflation n’influence pas ces hausses.

Le gouvernement décide de créer une taxe sur les abonnements de musique en streaming. Ainsi, ces plateformes de musique en streaming telles que Deezer, YouTube, Apple Music, Spotify ou encore Amazon Music…auront un nouvel impôt de 1,75% sur les revenus.

À voir Des prélèvements automatiques viseront des millions de comptes, la date à connaître

La création de cette nouvelle taxe streaming va servir à financer le Centre national de la musique (CNM). C’est un organisme mis en place pour soutenir la filière musicale française. L’existence de ce nouvel impôt ne sera pas sans conséquence sur le portefeuille des Français.

Deux autres impôts qui seront difficiles à affronter pour les Français

Les propriétaires de biens immobiliers savent déjà à quel point, la taxe foncière coûte cher. De plus, cette année, elle a subi une importante revalorisation. Soit une hausse de plus de 7,1 %. Et ce n’est pas prêt de s’arrêter ! Pour l’automne prochain, cet impôt foncier connaîtra encore une autre augmentation. C’est la nouvelle hausse annuelle des valeurs locatives cadastrales.

Il faut savoir que ces valeurs servent de base de calcul d’impôts. On annonce justement une hausse de près de 4 % pour cette année 2024. Les propriétaires de biens immobiliers doivent donc s’attendre à une augmentation de leurs impôts au même taux d’ici l’automne prochain.

Depuis les crises énergétiques, les Français ont fait face à une montée fulgurante du prix de l’électricité. Une hausse qui a d’ailleurs poussé le gouvernement à agir au plus vite. Malheureusement, pour cette année 2024, on ne peut éviter une augmentation. L’exécutif décide de remettre sur les rails la TICFE (Taxe intérieure de consommation finale de l’électricité).

Depuis la fin de l’année 2021, le gouvernement a instauré un bouclier tarifaire afin d’aider les Français. Une taxe réduite à un euro. Désormais, elle connaîtra une hausse de 10 %. Cette décision aura un gros impact sur le porte-monnaie des Français à la réception de leur facture d’électricité. Ils vont payer en moyenne 130 euros en plus par an.

À voir 3 taxes qui vont plomber le budget des Français : ce que vous paierez en plus cette année

Taxes : Musique en ligne, taxe foncière, TICFE, de gros impacts sur le quotidien

Difficile de faire face à ces nouvelles hausses sur les taxes. Déjà que les Français ont du mal à garder la tête hors de l’eau face à l’inflation. Et voilà que de nouvelles taxes s’ajoutent à cette période difficile. Il devient de plus en plus difficile de mettre de l’argent de côté.

Musique en streaming, taxe foncière ou encore le coût de l’électricité, les Français vont devoir payer plus pour ces trois taxes. L’annonce d’un ralentissement de l’inflation n’empêche d’ailleurs pas l’augmentation des impôts.

Vous aimez ? Partagez !