Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Ce livret d’épargne fait son grand retour en 2024 grâce à l’inflation

Ce livret d’épargne fait son grand retour en 2024 grâce à l’inflation

Après 15 années de régression, ce livret d’épargne revient en force. Son retour au premier plan s’explique par la hausse actuelle du taux de l’inflation.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

En ces temps de crise, les Français sont soucieux de leur épargne et cherchent les meilleurs placements possibles. Parmi l’offre pléthorique de produits, il existe un livret d’épargne qui saura tirer son épingle du jeu en 2024. Quelles sont les raisons de ce succès retrouvé, après des années de désaffection ? Nous vous éclairons.

Un concurrent de taille pour ce livret d’épargne

Le livret d’épargne, en question, existe pour encourager l’épargne des jeunes et les initier à la gestion de leur argent.

Depuis son lancement, ce livret a séduit de nombreux épargnants. C’est notamment grâce à son taux de rendement attractif. Mais ce produit phare a perdu de sa superbe avec l’arrivée du Livret A, en 2009. En effet, ce livret d’épargne universel a attiré l’attention des épargnants. Ils y ont vu un placement plus avantageux.

Face à la concurrence du Livret A, le livret a vu alors son intérêt s’effriter. Fin 2008, les Français avaient placé 7,5 milliards d’euros sur ce livret d’épargne. Depuis, ce montant n’a cessé de baisser, pour atteindre 4,8 milliards d’euros en janvier 2023. Il s’agit là d’une chute de 36 % en 15 ans.

À voir Cette astuce de banquier est top pour gagner beaucoup d’argent, 8 Français sur 10 ne la connaissent pas

Le nombre de titulaires a également diminué. Le média Econostrum.info rapporte des chiffres passant de 10,6 millions en 2008 à 7,9 millions en 2019.

L’inflation, un atout pour ce livret d’épargne

L’inflation est la hausse générale et durable des prix des biens et des services. Elle entraîne alors une baisse du pouvoir d’achat des épargnants. La plupart d’entre eux voient, par conséquent, leur épargne se déprécier au fil du temps. Elle perd en fait de sa valeur réelle face à l’augmentation des prix.

Pour se prémunir de cette perte de valeur, les épargnants recherchent des placements qui offrent un rendement supérieur ou égal à l’inflation.

Selon nos confrères de Econostrum.info, c’est là que le Livret Jeune fait la différence. Avec cette situation économique, son taux de rémunération devient avantageux. En effet, ce sont les banques qui fixent le taux du Livret Jeune.

Bien sûr, cela reste dans la limite d’un plafond réglementé. Ce plafond varie notamment en fonction du taux d’inflation. Ainsi, plus l’inflation est forte, plus le plafond du livret augmente. D’où ce grand retour en force en 2024.

À voir Livret A : 56 millions d’épargnants vont enfin recevoir une bonne nouvelle

Peut-il rivaliser avec son grand concurrent ?

Le Livret Jeune peut-il dépasser le Livret A en termes de popularité et d’encours ? La réponse n’est pas si simple. Ces deux produits d’épargne présentent des avantages et des inconvénients.

Selon les données de la Banque de France, le Livret Jeune affichait en novembre 2023 un taux moyen de 3,56 %. Cela représente une progression de plus de 1,5 point par rapport à janvier 2023. Ce taux, qui varie selon les banques, peut même atteindre 4 % chez certains établissements.

Le Livret Jeune se distingue aussi des autres livrets réglementés par son taux d’intérêt, fixé à 3 %. Ce livret d’épargne se trouve toutefois limité à certains épargnants. En effet, il concerne uniquement les 12-25 ans. Son plafond est de 1 600 euros.

Le Livret A, de son côté, peut contenir jusqu’à 22 950 euros. De plus, les parents peuvent l’ouvrir dès la naissance de leurs enfants, et ce dans la banque de leur choix.

Vous aimez ? Partagez !