Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Livret A : voici pourquoi votre livret d’épargne ne vous rapportera presque rien en 2024

Livret A : voici pourquoi votre livret d’épargne ne vous rapportera presque rien en 2024

Découvrez comment le Livret A, malgré ses avantages, se retrouve au cœur d'une équation fiscale délicate en 2024. Les détails !

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

En cette année 2024, le Livret A maintient le cap avec un taux intéressant. De quoi promettre aux épargnants français une aubaine financière. Cependant, le scénario prend une tournure inattendue avec la remontée de deux taxes. Une situation qui jette ainsi une ombre sur les espoirs de bénéfices.

Une réévaluation qui rendra le Livret A inutile

Les derniers chiffres de la Banque de France affirment que le pote-feuille moyen d’un livret A s’élève à environ 6 351 euros. Il faut noter que le plafond de ce produit d’épargne est de 22 950 €. En 2024, les aficionados peuvent s’attendre à empocher environ 190 euros en moyenne.

Le livret A se révèle donc comme un petit bijou d’investissement. Par ailleurs, les projections de la Banque de France laissent prétendre que l’inflation devrait se calmer à 2,5 % cette année. Une nouvelle qui ne manque pas de soulager les épargnants.

D’ici à la fin d’année, ces derniers pourront donc envisager de voir leur bas de laine grossir. Toutefois, l’annonce de l’augmentation de deux taxes risque d’annihiler les bénéfices du Livret A. En premier lieu, la taxe intérieure de consommation finale sur l’électricité (TICFE) fait sa rentrée en force.

À voir Livret A : l’erreur que tous les retraités font avec ce livret star, bannissez la

La mise en place du bouclier tarifaire a laissé quelques répercussions sur la TICFE. Par exemple, celle-ci a connu une terrible réduction, avec un plancher de 0 %. Les choses pourront par contre changer dès le 1ᵉʳ février prochain avec le retour à un taux normal de la taxe. Chaque Français devra donc débourser environ 130 euros de plus sur sa facture annuelle d’électricité.

Une hausse à hauteur considérable

Tout comme la TICFE, la taxe foncière prend, elle aussi, l’ascenseur avec une hausse minimale de 3,9 %. Ce chiffre englobe la réévaluation annuelle des valeurs cadastrales. Le taux dans certaines communes hexagonales pourrait également connaître une hausse.

Pour un propriétaire moyen dont la taxe foncière s’élève à 889 €, cela se traduit concrètement par une hausse de 35 €. Ainsi, on obtient une somme moyenne de 165 euros de plus par an en combinant les hausses de ces deux impôts. Par ailleurs, cela a aussi une incidence sur le livret A.

Grâce au Livret A, on peut accumuler des gains estimés à 190 euros en moyenne pour l’année 2024. Cependant, les potentiels avantages s’effaceraient entièrement en raison de la hausse de la taxe foncière et de la TICFE. Il faut toutefois préciser que ces calculs ne sont que des estimations relatives.

En résumé, les augmentations des taxes foncières et de la TICFE viennent jeter une ombre sur les gains potentiels du Livret A. Et cela, avec une balance délicate entre l’épargne et les dépenses fiscales.

À voir Livret A et LEP : 2 très mauvaises nouvelles pour tous les épargnants français

Quel taux de rémunération pour le Livret A ?

En juillet dernier, on a appris que le taux de rémunération du Livret A sera maintenu à 3 % jusqu’en février 2025. Selon Philippe Crevel, ce maintien garantira alors à cet investissement une place parmi les placements les plus avantageux.

Malgré un rendement réel négatif précédemment, l’économiste souligne que le Livret A demeure l’un des plus intéressants. Celui-ci offre également une visibilité aux épargnants. Il anticipe que l’effet de cette mesure se fera pleinement sentir en 2024. Cela renforce ainsi l’attrait de ce produit d’épargne parmi tant d’autres.

Vous aimez ? Partagez !