Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Livret A : cette règle peut vous coûter une fortune, soyez très vigilants

Livret A : cette règle peut vous coûter une fortune, soyez très vigilants

Le Livret A, malgré l'existence d'autres épargnes, rencontrent un grand succès en France. Mais il faut respecter une règle.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Les Français, particulièrement en période de crise, cherchent à maximiser leur capital tout en évitant les risques, ce qui explique le recours massif au Livret A, lui qui propose un taux attractif de 3%. Mais attention, il est impératif de respecter une règle qui peut vous coûter cher si vous décidez de l’enfreindre.

En outre, notons que le Livret A n’est pas la seule alternative envisageable. Cependant, les autres options requièrent le respect de conditions spécifiques. Pour ceux qui remplissent ces critères, il peut être judicieux de placer leur argent ailleurs. 

Livret A : une autre alternative plus intéressante ?

Malgré la popularité du Livret A, lui qui compte 56 millions de comptes en France, une alternative plus attrayante se présente aux Français à revenus modestes. Le Livret d’Épargne Populaire (LEP), réputé pour sa sécurité et sa facilité d’accès, se distingue par un rendement double en 2023, initialement fixé à 6%. 

Bien que ce taux ait baissé en 2024, il reste attractif avec une projection moyenne annuelle de 4,20%. C’est plus intéressant que le livret A qui affiche un taux de 3%. 

À voir L’UFC-Que Choisir met en garde sur l’arnaque au paiement sans contact qui fait rage

Contrairement au Livret A ouvert à tous, le Livret d’Épargne Populaire (LEP) impose certaines conditions. Une personne vivant seule en France métropolitaine est éligible si ses revenus mensuels sont inférieurs à 1 868 euros. 

D’autres critères incluent la majorité, la résidence en France et l’absence de détention préalable d’un Livret d’Épargne Populaire. Bien qu’un seul LEP soit autorisé par contribuable, un foyer fiscal peut détenir deux LEP si chaque partenaire remplit les conditions d’éligibilité.

Le succès persistant du Livret A

Malgré l’existence du LEP, le Livret A continue de jouir d’une popularité certaine. Plusieurs facteurs expliquent ce succès. Tout d’abord, sa sûreté est un atout majeur, offrant une protection totale des fonds déposés. De plus, sa flexibilité est un atout de taille. En effet, il autorise les retraits à tout moment, ce qui convient parfaitement aux ménages français.

L’accessibilité universelle du Livret A, ouvert sans condition de revenu, âge ou situation professionnelle, contribue également à son adoption généralisée. Enfin, les intérêts générés par le Livret A sont exempts d’impôts et de prélèvements sociaux. Il offre ainsi un avantage fiscal attractif pour les épargnants.

Ce n’est pas pour rien qu’autant de Français font le choix de ce type d’épargne. Mais attention, il y a tout de même des limites à respecter.

À voir Livret A : devez-vous vous attendre à une bonne surprise ce 19 février concernant le taux ?

La règle à respecter

Cependant, si le livret A est intéressant, il faut retenir une chose. Aujourd’hui, de nombreux Français ont différents comptes bancaires dans plusieurs organismes différents. Cependant, ils ne peuvent avoir qu’un seul Livret. Pas un par compte, mais un seul. Seul un organisme bancaire peut gérer votre Livret A. 

En ne respectant pas cette règle, le contrevenant s’expose à une pénalité fiscale équivalente à 2 % du montant dépassant la limite, conformément à l’article 1739A du Code des impôts.

Cependant, depuis 2013, les banques effectuent des vérifications. Elles empêchent donc l’ouverture d’un livret A si vous en avez déjà un. Bien malin est celui qui parviendra à passer entre les mailles du filet.

Vous aimez ? Partagez !