Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Cette aide que 12 millions de Français pourront percevoir en 2024 : les conditions

Cette aide que 12 millions de Français pourront percevoir en 2024 : les conditions

Une aide qui n'avait pas rencontré un grand succès en 2023 pourrait revenir en 2024. Mais selon certaines conditions.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Les Français ne sont pas contre un coup de main. En effet, la situation financière est très difficile depuis deux ans. Toutes les aides sont donc les bienvenues. En 2024, une aide pourrait concerner 12 millions de citoyens.

Et cette aide, vous la connaissez déjà. En effet, l’État envisage de reconduire un coup de pouce qui avait bien fonctionné en 2023.

Le retour d’une aide en 2024

Attention, une nouvelle directive est en vigueur ! Dans le domaine des aides, des chèques et des indemnités diverses, un programme sera reconduit en 2024 au bénéfice d’une vaste portion de la population active française.

Toutefois, les critères d’éligibilité évolueront à partir du 1ᵉʳ janvier, et l’obtention de cette rentrée d’argent ne sera pas automatique. Mais de quelle aide parlons-nous ?

À voir Tous les Français peuvent toucher cette aide d’au moins 260 €, réclamez la avant qu’elle disparaisse

Il s’agit du renouvellement du chèque carburant, qu’on appelle officiellement « indemnité carburant ». En effet, son versement l’année prochaine aux travailleurs qui utilisent leur véhicule personnel pour se rendre sur leur lieu de travail est possible.

Ce dispositif d’aide gouvernemental a vu le jour au début de l’année 2023. Son but était alors d’atténuer, dans une certaine mesure, l’impact de la hausse des prix à la pompe sur les ménages.

En 2024, une somme de 100 euros pourra à nouveau être attribuée par personne. Mais les conditions à remplir pour en bénéficier évoluent. Si la bonne nouvelle réside dans le fait qu’un plus grand nombre de Français y seront éligibles par rapport à 2023, la mauvaise nouvelle est que le dispositif ne sera activé que dans certaines circonstances.

De nouvelles conditions

Ainsi, les bénéficiaires de cette indemnité pourront la solliciter uniquement si les prix du carburant atteignent, en moyenne en France, environ 2 euros le litre. L’année précédente, l’aide avait été mise en place lorsque l’essence et le gasoil étaient à 1,95 euro le litre.

Actuellement, les prix oscillent entre 1,75 et 1,90 euro le litre, selon le type de carburant. Il n’est donc pas encore question de rétablir l’indemnité.

À voir Cette aide de 500 euros que les bénéficiaires ne pensent pas à réclamer, les concernés

En cas de distribution à nouveau de chèques carburant au cours de l’année en raison d’une hausse des prix du carburant, près de 12 millions de Français pourraient y prétendre. Le plafond de revenus maximum pour bénéficier de cette aide n’est pas le même, également. 

Désormais, tous les salariés qui perçoivent jusqu’à 1600 euros nets par mois seront éligibles à cette indemnité. Pour rappel, l’année dernière, la limite était de 1380 euros nets. Ainsi, 60% des travailleurs pourront désormais bénéficier de cette aide.

Une aide qui n’offre pas un versement automatique 

Malgré un déploiement plus large, le versement ne sera toutefois pas automatique. Si le chèque carburant revient pour de bon au cours de l’année, les personnes éligibles devront effectuer une démarche auprès de la Direction générale des finances publiques (DGFiP) pour le percevoir.

C’est justement cette procédure qui n’avait pas plu aux Français l’année dernière. En effet, ces derniers craignent la paperasse et les démarches administratives. Par conséquent, alors qu’ils étaient 10 millions à pouvoir toucher cette aide, ils n’ont été que 5 millions à la réclamer. 

Cette aide rencontrera-t-elle ce succès mitigé l’année prochaine également ?

Vous aimez ? Partagez !