Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Cette nouvelle mesure va permettre à la moitié des Français de faire des économies

Cette nouvelle mesure va permettre à la moitié des Français de faire des économies

Et si, en 2024, les Français allaient faire des économies ? Ce n'est pas un souhait, mais une réalité, on vous dit pourquoi.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Face à la hausse de l’inflation, le pouvoir d’achat des ménages est au plus bas. Les fins de mois sont difficiles. Difficile pour eux, en cette période, de faire des économies. Le salaire sert à payer les factures en hausse et à faire les courses.

Cependant, une lueur d’espoir se profile pour 2024. Près de la moitié des Français vont pouvoir faire des économies auxquelles ils ne s’attendaient pas forcément. Comment ? En payant moins d’impôts que ce qu’ils pensaient. Mais pourquoi ?

Des économies… grâce à l’inflation ? 

Cela semble contradictoire. Et pourtant, c’est bien la présence de l’inflation en France qui conduit aux économies dont nous allons parler. En effet, cette année encore, l’inflation devrait flirter avec les 5%. Mais comment la hausse des prix peut-elle permettre aux Français de faire des économies ? Grâce au barème de l’impôt sur le revenu.

Chaque année, les contribuables paient des impôts sur les revenus de l’année précédente, soit l’impôt 2024 basé sur les revenus (salaires, pensions, rentes, etc.) de 2023. 

À voir Retraite : bonne nouvelle pour certains retraités, les pensions vont augmenter, les concernés

Après avoir soustrait les déductions fiscales, l’administration fiscale divise le montant par le nombre de parts du quotient familial. De quoi obtenir enfin le « revenu net imposable ». Ce revenu est soumis au barème de l’impôt sur le revenu, composé de cinq tranches, chacune correspondant à un taux d’imposition différent.

Un changement reconduit cette année

En 2022, suite à une inflation record de 5,4% en moyenne, le gouvernement a pris une décision. Celle de revaloriser le barème de l’impôt sur le revenu du même pourcentage. Et cette année, le gouvernement décide de reconduire cette décision.

Ainsi, en pratique, cette mesure se traduira par une diminution de l’impôt sur le revenu pour tous les contribuables, soit environ 40 millions de personnes. Cela représente près de la moitié de la population française. Et une bonne partie va faire des économies.

Plus précisément, l’entrée dans la première tranche d’imposition (11%) est désormais de 11 294 euros contre 10 777 euros en 2023.

La limite de la tranche suivante (30%) passe de 27 478 à 28 797 euros. L’entrée dans la tranche d’imposition supérieure (41%) s’ajuste de 78 570 euros à 82 342 euros. Enfin, le seuil de la dernière tranche (45%) augmente également. Il passe de 168 994 euros à 177 106 euros.

À voir Impôts : le nouveau barème sera avantageux si vous cochez cette condition, les concernés

Une augmentation des seuils qui va faire plaisir à des millions de Français. En effet, ce sont de belles économies qui les attendent.

Des économies pour les Français

Pour faire simple, seuls les contribuables qui ont enregistré une hausse de revenus supérieure à 4,8% en 2023 verront une augmentation de leurs impôts.

Cependant, cette hausse sera moindre par rapport à une situation où le barème n’aurait pas été revalorisé du tout. À l’inverse, tous les foyers fiscaux ayant connu une augmentation de revenus inférieure à 4,8%, une stagnation de leurs revenus, ou une baisse de gains en 2023, bénéficieront d’une réduction d’impôts en 2024.

Les foyers fiscaux faiblement imposés profiteront davantage. En effet, certains seront désormais non imposables grâce aux nouveaux barèmes.

À titre d’exemple, selon la DGFIP, « une personne célibataire avec un revenu imposable stable de 30 000 euros économisera 308 euros en 2024 par rapport aux impôts de l’année précédente« . De belles économies pour les Français qui en ont bien besoin.

Vous aimez ? Partagez !