Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   RSA, Allocations familiales en hausse en 2024 : les nouveaux montants dévoilés

RSA, Allocations familiales en hausse en 2024 : les nouveaux montants dévoilés

En 2024, les bénéficiaires du RSA et des allocations familiales vont toucher plus d'argent. On fait le point sur la revalorisation.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Comme chaque année, les aides de l’État connaissent une revalorisation. Cette dernière est indispensable pour permettre aux Français de survivre en fonction de l’évolution du coût de la vie. Allocations familiales et RSA, entre autres, vont donc connaître une hausse l’année prochaine. 

Cela n’est guère surprenant puisque l’inflation est toujours présente dans le pays. Elle fait gonfler les prix et c’est pour cela que les aides sociales doivent suivre le pas. Cependant, malgré une forte augmentation en perspective, ne vous attendez pas à une hausse semblable à l’inflation. 

Une hausse en 2024 pour les aides sociales

Sur l’ensemble de l’année 2023, l’inflation est de 5,7%. On pourrait donc s’attendre à une hausse de 5,7% pour les aides sociales. Mais ce ne sera pas le cas. En revanche, la hausse sera malgré tout significative.

En effet, à partir d’avril, une augmentation de 4,8% entrera en vigueur. Pour l’année 2024, voici les nouveaux montants.

À voir RSA, allocations, prime d’activité : la mauvaise nouvelle va tomber pour les versements de la CAF

À compter du 1ᵉʳ avril 2024, les allocations familiales vont passer de 141,99 euros à 148,80 euros par mois pour les foyers ayant au moins deux enfants de moins de 20 ans à charge, avec un plafond de revenu annuel de 75.804,98 euros.

Pour les foyers avec trois enfants, l’allocation s’élèvera à 339,43 euros au lieu de 323,91 euros l’année précédente. Quant aux foyers avec quatre enfants, ils recevront désormais 529,48 euros, comparé à 505,83 euros en 2023. De plus, une somme de 196,23 euros sera versée pour chaque enfant supplémentaire.

L’annonce de cette revalorisation des aides sociales aux familles a été faite le 29 octobre dernier par le ministre de l’Économie Bruno Le Maire, en réponse à l’impact de l’inflation sur le budget des foyers. La hausse de 4,8% pour 2024 contraste avec celle de 1,6% en 2023.

Le RSA en hausse lui aussi

Outre les allocations familiales, le Revenu de Solidarité Active (RSA) connaîtra également une légère augmentation en raison de l’inflation. À partir du 1ᵉʳ avril 2024, le RSA atteindra 636,92 euros pour une personne seule et 955,37 euros pour un couple sans enfants. Cela représente respectivement une augmentation de 29,17 euros et 43,75 euros par rapport à l’année précédente.

Ce dispositif vise à garantir un revenu minimum aux familles et aux individus en situation précaire. Il s’applique aux personnes âgées d’au moins 25 ans, ainsi qu’aux jeunes actifs de 18 à 24 ans s’ils sont parents isolés ou peuvent justifier d’une période d’activité professionnelle de deux ans.

À voir CAF : le montant des allocations va changer, à quoi vous attendre et à partir de quelle date

3,9 millions de personnes touchent le RSA en France. Cela représente sept millions de personnes couvertes, enfant compris.

Enfin, 40% des familles françaises touchent les allocations familiales. Par rapport aux voisins européens, la part de la population qui touche des aides sociales est très élevée.

Soigner le pouvoir d’achat

Les aides sociales sont indispensables pour des millions de Français. Elles permettent de joindre les deux bouts, surtout en cette période de crise. L’inflation est telle que certaines personnes sautent des repas pour ne pas être à découvert. 

Le RSA et les allocations familiales sont des aides d’utilité publique. À noter que les règles sont différentes désormais pour le RSA. À partir de 2025, les personnes qui touchent le RSA devront travailler 15 heures par semaine pour toucher le versement mensuel. 

Vous aimez ? Partagez !