Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   RSA : tout savoir sur le montant, les conditions et démarches pour le toucher en 2024

RSA : tout savoir sur le montant, les conditions et démarches pour le toucher en 2024

Le RSA est une aide sociale indispensable pour des millions de Français. On vous dit tout ce qu'il faut savoir à son sujet.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Le RSA (revenu de solidarité active) garantit un revenu minimum aux personnes sans ressources ou avec des ressources limitées. Découvrons les points clés concernant le montant en 2024, les critères d’éligibilité et le calcul de cette aide.

RSA : un montant maximal en hausse 

Cela ne vous a pas échappé, une inflation historique touche le pays depuis deux ans. Par conséquent, les minimas sociaux ont également évolué à la hausse. En juillet 2022, le RSA augmente de 4%. Puis, en avril 2023, il bénéficie d’une revalorisation de 1,54%. 

Ainsi, depuis avril 2022, le RSA a connu une hausse totale de 5,6%. Pour une personne seule sans allocation logement, le montant du RSA est actuellement de 607,75 euros. Des montants variables s’appliquent en fonction du nombre de personnes à charge.

En octobre 2023, le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, annonçait une augmentation des minima sociaux d’environ 4,6% en 2024. On ne connaît pas encore le montant officiel à partir d’avril 2024, mais un rapide calcul nous indique une hausse maximale de 28 euros. 

À voir CAF : le montant des allocations va changer, à quoi vous attendre et à partir de quelle date

Mais le RSA ne concerne pas uniquement les personnes seules. Le montant du RSA pour un couple varie en fonction du nombre d’enfants à charge. Par exemple, pour un couple sans allocation logement et sans personne à charge, le RSA atteint 911,63 euros.

Faire sa demande de RSA

La demande de RSA peut se faire via le site de la CAF ou de la caisse MSA pour ceux relevant du régime agricole. Il est également possible de faire la demande auprès du conseil départemental, du centre communal d’action sociale, ou d’une association habilitée par le département. Un formulaire téléchargeable sur service-public.fr facilite cette démarche.

Les conditions pour bénéficier du RSA comprennent la résidence stable et effective en France, l’absence de statut d’élève, d’étudiant non rémunéré ou de stagiaire en entreprise non rémunéré (sauf pour les parents isolés). Il n’y a pas de limite d’âge maximale pour toucher le RSA, bien que les jeunes de moins de 25 ans puissent bénéficier du RSA jeune sous conditions spécifiques.

Avant de faire une demande de RSA, on vous recommande d’effectuer une simulation sur le site de la CAF ou mesdroitssociaux.gouv.fr pour évaluer vos droits. Une simulation mensuelle peut être judicieuse en raison des variations de situation. Après la simulation, une rencontre avec un responsable du service social local est nécessaire pour déposer le dossier.

Une aide qui n’est pas pour les plus jeunes

Le RSA concerne uniquement les Français qui ont 25 ans ou plus. Ce n’est donc pas une aide sociale pour les plus jeunes les plus précaires. En revanche, il existe une version du RSA pour ces jeunes. Mais pour la toucher, il y a d’autres critères à respecter. 

À voir 9 aides sociales que vous oubliez tous de demander pour gagner plus et vivre mieux

Les jeunes de 18 à 24 ans peuvent bénéficier du RSA jeune sous certaines conditions strictes, notamment en justifiant d’une expérience professionnelle d’au moins deux ans ou d’un épuisement des droits au chômage.

Vous savez tout ce qu’il faut savoir sur cette aide sociale. Alors, si vous respectez les conditions, n’hésitez plus et faites vite votre demande. Elle est d’un grand secours pour les plus modestes, surtout en cette période de l’année. 

Vous aimez ? Partagez !