Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Jusqu’à 1 571,16 € pour cette aide de la CAF souvent oubliée, voici comment la toucher

Jusqu’à 1 571,16 € pour cette aide de la CAF souvent oubliée, voici comment la toucher

La CAF propose des aides sociales très intéressantes pour les plus modestes. Mais le taux de non-recours est encore impressionnant.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Les aides de la CAF jouent un rôle crucial pour de nombreux foyers en France. Chaque année, elle distribue des millions d’euros aux Français précaires et aux familles. Ces sommes sont indispensables pour de nombreux citoyens. Sans elles, ils ne parviendraient pas à boucler les fins de mois.

Cependant, la CAF regrette que de nombreux Français ne demandent pas ces aides. Tandis que d’autres fraudent pour les avoir. En 2022, la fraude est responsable de 351 millions d’euros de pertes en fraudes. De l’autre côté, 10 milliards d’euros ne trouvent pas preneurs du fait de non-recours. 

CAF : une aide que les Français ne réclament pas

D’après la dernière étude de la DREES, le non-recours aux minimas sociaux en France dépasse les 30%. Ainsi, les aides les plus négligées de la CAF sont le RSA (34% de non-recours) et le minimum vieillesse, remplacé par l’Aspa depuis 2006 (50% de non-recours pour les personnes seules). 

Les principaux motifs du non-recours sont les suivants. Le manque d’information (37%), la complexité des démarches administratives (22%), et la crainte des conséquences négatives telles que des contrôles ou la perte de droits (17%).

À voir Grosse révolution à la CAF : ces changements majeurs et ce nouveau document à remplir à la rentrée

Par conséquent, pour remédier à ces pertes annuelles importantes, le président Emmanuel Macron a intégré dans son programme, lors de sa réélection en mai 2022, le versement à la source des aides de l’État. Ainsi, cette réforme vise à simplifier les démarches pour demander et percevoir les aides gouvernementales.

Le nouveau mode de fonctionnement de la CAF

Le dispositif de versement à la source des aides de l’État s’inspire du modèle de l’impôt sur le revenu. En effet, il consiste en une déclaration préremplie que la CAF envoie directement au bénéficiaire. Cette approche repose sur les données collectées par le dispositif de ressources mensuelles (DRM), utilisé pour le calcul des allocations.

Pour faciliter cette procédure de déclaration préremplie, une nouvelle ligne fait son apparition sur le bulletin de salaire. Le montant net social. C’est lui que la CAF utilise désormais pour le calcul des prestations sociales.

Actuellement en phase d’expérimentation, le versement automatique des aides de la CAF ne concernera initialement que le Revenu de solidarité active (RSA), la prime d’activité et l’aide personnalisée au logement.

Allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA) 

L’ASPA, remplaçant le minimum vieillesse depuis 2006, est une aide financière mensuelle qui vise aux retraités à faibles ressources. Cependant, sa demande doit être faite auprès des organismes de retraite, à moins de ne pas avoir droit à une pension de retraite, auquel cas la demande doit être effectuée à la mairie. Le montant de l’ASPA dépend de divers facteurs, dont la situation familiale et les ressources.

À voir Gros changement à la CAF: le document à impérativement compléter pour continuer à toucher vos aides

L’ASPA est une aide très intéressante puisque, pour une personne seule, elle peut atteindre 1 012,02 €. Ce montant grimpe à 1.571,16€ pour les couples.

Cependant, un aspect peut expliquer le taux de non-cours. En effet, cette aide se rattrape au décès du bénéficiaire. Une partie de l’héritage sert à rembourser le montant. 

En temps de crise, les aides de la CAF sont un coup de pouce majeur pour les Français. Le gouvernement le sait et veut que tout le monde puisse les toucher.

Vous aimez ? Partagez !