Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Cette aide jusqu’à 1 492 € que 50% des retraités oublient de réclamer, comment l’obtenir

Cette aide jusqu’à 1 492 € que 50% des retraités oublient de réclamer, comment l’obtenir

Certains retraités se privent d'une aide précieuse. Mais pourquoi un tel désamour alors qu'elle semble très intéressante ?

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

En France, les citoyens en difficulté peuvent toucher des aides de la CAF. Chaque année, ce sont des millions d’euros qui servent à soutenir les plus démunis. Mais ce sont aussi 10 milliards qui ne trouvent pas preneurs. Pourquoi ? Car les retraités éligibles n’en font pas la demande.

En effet, il est indispensable de faire une demande pour bénéficier des aides de la CAF. Même si les conditions sont remplies, il est nécessaire de remplir un dossier, que la CAF examine ensuite avant de le valider ou non. Nous parlons aujourd’hui d’un coup de pouce qui présente un taux de non-recours surprenant.

Une aide que les retraités ne réclament pas

L’Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées (ASPA), anciennement connue sous le nom de Minimum Vieillesse, est cette aide en question. Son taux de non-recours dépasse les 60%, ce qui est étonnant étant donné qu’elle ne semble pas souffrir d’un manque de connaissance de la part des Français.

Pourtant, plus de 320 000 retraités éligibles à l’ASPA ne font pas la demande. Par conséquent, ils se privent d’une aide qui a pour montant moyen 205 euros. Cela peut surprendre puisque c’est un coup de pouce précieux. Surtout en temps de crise.

À voir 8 aides de l’État que vous pouvez demander sans condition de revenus dès maintenant

Par ailleurs, depuis le 1ᵉʳ janvier 2024, l’ASPA bénéficie d’une revalorisation notable. En effet, elle s’aligne sur l’augmentation des pensions de retraite de base, soit 5,3%. Ainsi, le montant de cette allocation peut atteindre 1 012,02 euros pour un retraité vivant seul, et 1 571,20 euros pour un couple en 2024.

Les conditions pour toucher l’ASPA

Cependant, il faut respecter certaines conditions pour bénéficier de l’ASPA, notamment avoir au moins 65 ans, résider en France, et disposer de revenus ne dépassant pas un certain plafond.

Il est crucial de faire la demande pour bénéficier de l’ASPA. Les retraités peuvent remplir les formulaires Cerfa disponibles en ligne, une démarche à initier dès que possible pour éviter tout retard dans le traitement de la demande.

Notons que l’ASPA n’est qu’une option parmi d’autres offertes par la CAF. Il est possible de combiner l’ASPA avec le minimum contributif ou de solliciter d’autres aides au logement.

Retraite : comment expliquer le taux de non-recours de l’aide ?

Cependant, le taux élevé de non-recours peut s’expliquer par le manque d’information sur l’ASPA. Bien qu’elle soit relativement connue, de nombreux retraités pourraient ignorer son existence. Un dialogue avec les aînés pourrait permettre de vérifier leur connaissance des aides de la CAF.

À voir Aides sociales : méfiez-vous, cette nouvelle réforme va tout chambouler, les Français concernés

Cependant, une autre explication peut expliquer ce taux de non-recours. Une raison qui peut justifier pourquoi de nombreux retraités se privent de cette aide. En effet, l’ASPA est récupérable à la succession. Ainsi, les retraités soucieux de ne pas diminuer l’héritage de leurs descendants s’en passent. 

Enfin, il est important de souligner que de nombreux citoyens pensent encore que les demandes n’existent pas. En d’autres termes, ils estiment qu’ils bénéficient des aides s’ils y ont droit, et s’ils ne les reçoivent pas, ils pensent que cela signifie qu’ils ne remplissent pas les conditions.

Cependant, il est essentiel de rappeler que la CAF verse des aides sur demande et examine uniquement les dossiers qu’elle reçoit.

Vous aimez ? Partagez !