Vous êtes ici :   Accueil   >   Actus   >   Météo : de graves perturbations à prévoir jusqu’à la fin juin ? Les tendances dévoilées

Météo : de graves perturbations à prévoir jusqu’à la fin juin ? Les tendances dévoilées

La météo du mois de juin étant ce qu'elle est, les Français craignent le pire pour le mois de juillet et le mois d'août. À raison ?

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Alors que le mois de juin s’écoule, certains Français estiment que la météo n’est pas à la hauteur des attentes. Il n’y a plus de saisons, disent certains. Difficile de les contredire tant, d’une semaine à l’autre, le climat change du tout au tout. 

C’est un fait, la météo est instable, plus que jamais. Mais que disent, alors, les prévisions pour les mois de juillet et d’août ? Ces mois d’été où nous nous attendons à de la chaleur et à du soleil. Si vous en avez marre de l’incertitude du climat, de la pluie et des intempéries, nous avons des nouvelles qui devraient logiquement vous réjouir.

Météo : la vague de fraîcheur du mois de juin

Depuis quelques jours, la France subit une vague de fraîcheur. Elle est la logique conséquence d’un phénomène météorologique, le « décrochage polaire ». Ce phénomène entraîne des températures nettement inférieures aux normales saisonnières. En plus de cette fraîcheur, le temps est instable avec une succession de perturbations qui devraient se prolonger jusqu’à la fin du mois.

La météo du mois de juin ne correspond donc aucunement aux attentes. Le mois de juin accueille logiquement l’été. Les températures sont de plus en plus chaudes, les journées rallongent. C’est un mois que les Français affectionnent pour sa météo agréable.

À voir Soleil et chaleur pour le week-end du 14 juillet ? La météo pourrait annoncer le contraire

Généralement, il ne fait pas trop chaud, mais suffisamment pour sortir en tee-shirt et manger à l’extérieur. Autant dire que la déception est au rendez-vous, tant la pluie prédomine dans certaines régions de France.

Une amélioration progressive de la météo

Selon les météorologues, la France devrait continuer à connaître un temps agité pendant la seconde moitié de juin. Les précipitations pourraient s’intensifier dès la semaine prochaine avec l’arrivée d’une nouvelle perturbation. En ce qui concerne les températures, le mois devrait se terminer avec des valeurs inférieures aux normales de saison. De quoi annoncer le pire concernant la météo de cet été ?

Pas de panique, les prévisions nous rassurent à ce sujet. En effet, les météorologues s’attendent à des améliorations notables dès le mois de juillet. En effet, le deuxième mois de l’été devrait être chaud, avec des températures supérieures d’un degré aux normales de saison (+0,5 degré dans le nord du pays et +1,5 degré dans le sud). Les précipitations devraient également diminuer, cependant.

Après les importantes quantités de pluie tombées sur la France au cours de la première moitié de l’année, juillet devrait être beaucoup plus sec, surtout dans le sud du pays (de l’Atlantique jusqu’aux Alpes).

Août : le mois le plus chaud de l’année

En août, les températures devraient encore augmenter. En effet, elles devraient même dépasser les normales saisonnières de 1,5 à 2 degrés. Les prévisions suggèrent un nombre accru de vagues de chaleur pour le dernier mois de l’été.

À voir Météo : canicule ou orages cet été ? Les tendances à 4 semaines dévoilées

Notons, en outre, que cette météo ne sera pas pour autant favorable à un risque de sécheresse. Ce dernier reste encore faible à ce jour. Nous devons cela aux précipitations abondantes des mois précédents. En effet, elles permettent de saturer les sols en eau.

Les dernières tendances météorologiques indiquent que le temps chaud et sec pourrait persister en septembre. La rentrée pourrait donc se faire sous des températures bien supérieures aux normales saisonnières. Comme chaque année, l’été s’étend un peu plus sur l’automne.

Vous aimez ? Partagez !