Vous êtes ici :   Accueil   >   À la une   >   Météo : la canicule va frapper de plein fouet ces régions cet été, les concernées

Météo : la canicule va frapper de plein fouet ces régions cet été, les concernées

L’été s’annonce caniculaire pour l’année 2024. Certaines régions vont en pâtir plus que d’autres et doivent se préparer à affronter ce temps extrême.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Alors que l’été pointe le bout de son nez, les prévisionnistes ne semblent pas s’accorder sur la météo à venir. D’un côté, tameteo.com anticipe un été marqué par des précipitations et tempêtes, tandis que Météo-France prédit une saison estivale brûlante.

La France pourrait bien se retrouver sous le joug de vagues de chaleur extrêmes. La canicule pourrait frapper avec une vigueur particulière cette année. Certaines régions pourraient subir de plein fouet ses effets.

Un record de chaleur pour l’été ?

L’été 2024 s’annonce torride selon les dernières prévisions de Météo-France. Avec une probabilité de 50 %, nous pourrions vivre des températures battant des records de chaleur, dépassant les moyennes saisonnières. Seulement 30 % de chances que le mercure reste dans les normes, et un mince 20 % pour qu’il joue les timides.

Cet été pourrait bien ressembler à ceux que nous avons déjà connus, mais avec des conséquences non-négligeables pour nous tous. La santé publique est ainsi en jeu avec une hausse des risques liés à la canicule.

À voir Soleil et chaleur pour le week-end du 14 juillet ? La météo pourrait annoncer le contraire

Notre quotidien pourrait être bouleversé. Le tourisme va devoir s’adapter. Il risquerait en effet d’avoir moins de visiteurs sur les sites en plein air, mais plus de plongeons dans les piscines et séjours dans des lieux avec air conditionné.

Et pour les Jeux Olympiques ? Préparez-vous à encourager les athlètes sous un soleil de plomb. Si les prévisions se confirment, les compétitions pourraient se dérouler dans une ambiance estivale, chaude et sans nuage à l’horizon.

Une météo influencée par la Nina

Comment expliquer cette chaleur ? Alors que nous nous préparons à affronter la chaleur, un invité pourrait influencer notre météo estivale : la Nina. Après le départ précipité d’El Nino, c’est la Nina qui prendra les commandes dès le début de l’été.

Bien qu’elle soit connue pour apporter un souffle de fraîcheur au climat global, ne vous attendez pas à un changement immédiat. L’atmosphère et les océans prennent leur temps pour s’ajuster.

Selon l’Organisation météorologique Mondiale, 2024 pourrait flirter avec les températures de 2023 avant que la Nina ne nous offre un hiver plus clément. Pour le trimestre juillet, août et septembre, la France devrait connaître des températures supérieures aux moyennes saisonnières.

À voir Météo : canicule ou orages cet été ? Les tendances à 4 semaines dévoilées

L’écart prévu est de +1 à +1,5 °C, avec donc une légère baisse par rapport à l’été dernier. Côté précipitations, juillet et août pourraient être plus secs que d’habitude.

Les zones les plus touchées par cette tendance météo

Cette tendance caniculaire concerne surtout les régions méditerranéennes de France. Avec une probabilité de 70 %, ces zones pourraient connaître un été particulièrement chaud. La mer Méditerranée joue son rôle d’amplificateur de chaleur, préparant par conséquent le terrain pour des vagues de chaleur plus intenses.

Juin nous a offert son lot d’instabilité de la météo, mais juillet promet un tournant estival. Patience sera de mise : ce n’est qu’à mi-juillet que nous pourrions saluer l’arrivée d’un temps chaud et sec, après avoir fait nos adieux à quelques derniers orages.

Mais attention, si la chaleur est au rendez-vous, les précipitations restent un mystère. Des orages pourraient éclater, et avec la Nina en scène, l’activité cyclonique dans l’Atlantique Nord pourrait s’intensifier de 70 % par rapport à la normale. Pendant ce temps, le Pacifique pourrait connaître une saison cyclonique plus calme.

Vous aimez ? Partagez !