Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Livret A : attention à cette terrible erreur qui peut vous coûter une amende salée, méfiez-vous

Livret A : attention à cette terrible erreur qui peut vous coûter une amende salée, méfiez-vous

Le Livret A est certes avantageux comme choix d’épargne, mais vous risquez une lourde sanction si vous faites cette erreur.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Le livret A est le placement le plus populaire de France, avec plus de 56 millions de détenteurs. Mais attention, il existe une règle à respecter impérativement, sous peine de s’exposer à une sanction financière.

Le livret A, le placement favori des Français

Le livret A, qui est sans frais ni fiscalité, continue de faire le plein d’adeptes. En 2023, ils étaient 56 millions à posséder un livret A dans leur établissement bancaire, selon le rapport annuel sur l’épargne réglementée publié par la Banque de France. Aussi, plus de 8 Français sur 10 ont un livret A, d’après les chiffres de la banque centrale.

Le livret d’épargne offre un taux déterminé par l’État, en fonction de la variation des prix. En 2023, il a vu son intérêt renforcé, suite à une augmentation à 3 % de son taux. Ce taux reste le même pour l’année 2024.

Un crédit d’épargne historique et sécurisé

Le livret A, créé il y a plus de deux siècles, le 22 mai 1818, reste indétrônable auprès des Français. Ce produit d’épargne a, en fait, vu le jour après les conflits napoléoniens. À cette époque, le but était de stabiliser le système financier, avant de se consacrer au XXe siècle au financement du logement social.

À voir Livret A : devez-vous vous attendre à une bonne surprise ce 19 février concernant le taux ?

Malgré son ancienneté, il demeure un produit très fiable. Ce compte offre aussi de nombreux atouts. Tout d’abord, l’argent placé, ainsi que les intérêts, sont disponibles à tout moment, selon la volonté du détenteur.

Ensuite, les opérations réalisées sur le livret A ne coûtent rien, notamment pour l’ouverture, le dépôt, le retrait ou encore la clôture. Mais surtout, ce livret d’épargne est entièrement exempt d’impôts. En effet, les intérêts ne font pas l’objet de prélèvements sociaux ni à l’impôt sur le revenu. De quoi séduire les épargnants réticents face au risque d’autres placements.

Un placement soumis à des contraintes

La Banque de France ne tarit pas d’éloges sur « cet instrument dont la simplification des modalités d’ouverture, la promotion et la rémunération ont entraîné plus de 2 millions d’ouvertures en 2022 », selon ses propres termes.

Disponible chez toutes les banques, y compris celles en ligne, il est accessible à tous les particuliers. Ce qui explique, encore une fois, pourquoi ce placement attire les Français. Mais attention, le livret A obéit à certaines règles, qu’il faut respecter si vous ne voulez pas avoir affaire au fisc !

Cette sanction que vous risquez avec le Livret A

Le site du ministère de l’Économie le rappelle : il est formellement interdit de détenir plusieurs livrets A simultanément. Si vous en avez déjà un, vous ne pouvez donc pas en ouvrir un autre dans une banque différente.

À voir Ce livret d’épargne a une rémunération bien plus avantageuse que le Livret A

Le fait de posséder plusieurs livrets A vous expose à une sanction fiscale ! Selon TF1 Info, qui cite l’article 1739A du Code des impôts, « vous devez payer 2 % du montant que vous avez épargné sur votre compte en trop » si un éventuel second livret A est repéré.

Néanmoins, si l’amende est inférieure à 50 euros, c’est-à-dire, s’il y avait moins de 2 500 euros épargnés, cette dernière n’est pas perçue.

De façon générale, les banques doivent réaliser un contrôle systématique. Cela signifie qu’elles vérifient que vous n’avez pas un livret A dans un autre établissement avant d’en ouvrir un nouveau chez elles. Elles se trouvent contraintes de réaliser ces contrôles.

Vous aimez ? Partagez !