Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Retraite : ces salariés du privé peuvent toucher une majoration de 5% dans ce cas spécifique

Retraite : ces salariés du privé peuvent toucher une majoration de 5% dans ce cas spécifique

Certains salariés du privé peuvent escompter une majoration de 5 % sur leur retraite s’ils remplissent quelques conditions.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Pour le calcul de la retraite, la situation familiale constitue un enjeu considérable. Pour les employés du secteur privé, il est tout à fait envisageable d’avoir une majoration temporaire, outre la majoration permanente.

Il s’agit d’un cas particulier qui permet de percevoir 5 % de plus pour la pension. Ci-après les conditions d’obtention ainsi que toutes les informations utiles et nécessaires.

La retraite peut inclure des majorations familiales

Pour les anciens salariés du secteur privé affiliés à L’Argic-Arrco, cadres ou non-cadres, la retraite complémentaire suppose des majorations familiales. Dans la transposition réelle, pour ce régime, le calcul de la pension prend en considération la situation familiale. Quand cette dernière remplit certaines conditions, une augmentation de la pension peut alors avoir lieu.

La « majoration pour enfants nés ou élevés » représente un des cas les plus courants. Dans le concret, le fait d’avoir eu des enfants peut, en effet, avoir une incidence positive dans le calcul de la pension. Cette majoration permanente de la pension de retraite s’adresse aux anciens employés qui ont embrassé la fonction de parents. Cela durant leur vie professionnelle.

À voir Retraite : 8 solutions pour obtenir facilement des trimestres sans travailler plus, les concernés

Des conditions précises sur la majoration

Être parent ne suffit pas pour voir augmenter son taux de retraite. Certaines conditions inhérentes à cette obtention existent bel et bien.

Il s’agit du fait d’avoir élevé ses enfants sur un laps de temps de 9 ans minimum avant son seizième anniversaire. Les dates de cotisations ainsi que le régime appliqué possèdent un lien direct avec le taux de majoration appliqué.

Avant, l’Argic-Arrco constituait deux régimes indépendants et bien distincts. La caisse pour laquelle le salarié cotisait compte énormément. Après 2019, on a procédé à la fusion des deux entités et les choses ont changé. Depuis le 1er novembre 2022, la majoration se situe à 10 % avec un plafonnement de 2 221,34 euros.

Retraite : 5 % de majoration temporaire par enfant

Presque tout le monde connait « la majoration pour enfants nés ou élevés ». Une autre forme moins courante existe pourtant : la « majoration pour enfant à charge ». Peu de séniors en font la demande alors qu’elle possède des avantages non négligeables. Son taux atteint l’ordre de 5 % par enfant.

Cette majoration temporaire se base sur les droits à la retraite complémentaire de l’ensemble de sa vie professionnelle. Cet avantage s’adresse aux personnes qui ont déjà raccroché les gants, mais qui continuent d’avoir une progéniture à charge.

À voir Retraite : une bonne nouvelle attend enfin les pères de familles ?

Il peut s’agir d’un enfant mineur (de mois de 18 ans) ou d’un jeune (de moins 25 ans) chômeur ou invalide.

Procédures d’obtention de cette majoration

Le nombre de parents à la retraite concernés par la majoration pour enfant à charge ne cesse d’augmenter. La cause provient sans doute de l’importance accordée à la carrière professionnelle et de remettre les projets d’enfants pour plus tard. Toujours est-il que ces cas se multiplient, ce qui mérite quelques conseils.

Pour en bénéficier, le retraité se doit de fournir une attestation sur l’honneur et un justificatif attestant de la réalité de sa situation. Une fois ces données enregistrées, l’Argic-Arrco demande alors le renouvellement des documents par voie de courrier pour obtenir un an supplémentaire.

En outre, tout retard constitue une pénalité. Enfin, la majoration s’arrête aux 25 ans de l’enfant sauf en cas d’invalidité.

Vous aimez ? Partagez !