Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   9 aides sociales que vous oubliez de réclamer pour gagner de l’argent

9 aides sociales que vous oubliez de réclamer pour gagner de l’argent

Les Français peuvent toucher des aides sociales, mais oublient de les réclamer. Voyons ensemble neuf aides très utiles.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

En période de forte inflation, les allocations et les aides sociales jouent un rôle crucial pour de nombreuses familles qui peinent à joindre les deux bouts. Cependant, malgré la disponibilité de ces dispositifs, un grand nombre de personnes éligibles ne les sollicitent pas. Mais pourquoi ? Souvent en raison de la complexité du système et du manque d’information. 

Dans ce contexte, nous allons vous présenter 9 aides sociales qui peuvent vous permettre de bénéficier d’un soutien financier en 2024. Car si on s’attend à une baisse de l’inflation, le pouvoir d’achat des Français n’en reste pas moins encore très fragile.

Ces aides sociales que vous pouvez demander

Commençons par des aides sociales qui visent à assurer des activités et des vacances aux Français. Et non, ce n’est pas une blague.

En effet, la CAF propose des allocations regroupées dans le dispositif VACAF pour permettre des départs en vacances, notamment avec les aides aux vacances sociales (AVS) et les aides aux vacances en famille (AVF). Ces aides couvrent les séjours dans des centres agréés par la CAF, tels que les camps de vacances et les centres de loisirs.

À voir Bonne nouvelle, ces aides versées automatiquement cette année, les Français concernés

Nous pouvons aussi citer une aide sociale à la pratique d’activité extra-scolaire. Il s’agit du ticket loisir. C’est la CAF qui s’en charge. Ce ticket permet d’inscrire votre enfant à des activités culturelles, artistiques ou sportives en couvrant 90% des frais d’activité extra-scolaire.

Des aides sociales que peuvent de Français connaissent

Connaissez-vous l’aide à l’intervention sociale ? Pour des évènements comme les naissances, décès, ou maladies, vous pouvez faire appel à un technicien de l’intervention sociale et familiale (TISF) dont les frais peuvent être partiellement ou totalement pris en charge.

La CAF propose aussi un certain nombre de prêts intéressant. Par exemple, les prêts travaux. Les allocataires peuvent obtenir des prêts pour financer des travaux de rénovation et d’isolation de la maison. Ils peuvent couvrir 80% des dépenses engagées jusqu’à 1 067,14 euros. Le taux d’intérêt est de 1%, remboursable sur trois ans.

Nous pouvons aussi mentionner le Prêt d’honneur. Pour les allocataires en difficulté financière, la CAF propose un prêt d’honneur à taux 0%, limité à 4 000 euros, remboursable sur une durée maximale de trois ans, pouvant également servir au remboursement de dettes.

Enfin, parlons des aides sociales qui sont un vrai soutien pour les familles. D’abord, l’allocation de soutien familial. Elle est pour les mères ou pères célibataires qui élèvent seuls leurs enfants. Les bénéficiaires doivent prouver l’absence de pension alimentaire depuis plus d’un mois. Comment ? En remplissant le formulaire CERFA de la CAF ou de la MSA.

À voir Loyers, caution… : ces aides que ces travailleurs peuvent toucher, les concernés

Ensuite, l’allocation journalière de présence parentale. Les parents d’enfants handicapés, malades, ou gravement blessés peuvent bénéficier de l’AJPP. Elle indemnise chaque journée passée avec l’enfant en difficulté.

De son côté, l’allocation Journalière d’une personne en fin de vie est une aide sociale pour les personnes qui prennent soin d’une personne en fin de vie.

En effet, citons pour terminer la prime d’internat. Pour les élèves boursiers souhaitant poursuivre leurs études à l’internat, la prime d’internat d’un montant de 258 euros est attribuée automatiquement.

Les allocations que les Français oublient

Parmi les aides sociales que les Français oublient le plus, on trouve le Revenu de Solidarité Active (RSA). Selon une étude de la CAF, près de 4 allocataires sur 10 ne réclament pas cette aide. Cela représente un taux de non-recours de 35%.

L’Aspa, pour les retraités, fait monter le taux de non-recours à plus de 60%. Enfin, d’autres aides sociales, comme les allocations familiales, les allocations logement, et le chèque énergie, figurent parmi les moins réclamées en raison de la méconnaissance et de la complexité du système d’indemnisation.

Vous aimez ? Partagez !