Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Cette aide sera de plus de 1 000 € en 2024, 61% des bénéficiaires oublient de la réclamer

Cette aide sera de plus de 1 000 € en 2024, 61% des bénéficiaires oublient de la réclamer

Le taux de non-recours d'une aide sociale atteint 61%. C'est une nouvelle surprenante quand on sait qu'elle dépasse en 2024 les 1 000 euros.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

En France, les personnes les plus précaires ou qui respectent certaines conditions peuvent toucher des aides sociales. Ces aides permettent d’améliorer le pouvoir d’achat. On pourrait donc imaginer que tous les Français qui peuvent y prétendre n’hésitent pas à faire la demande. 

Mais c’est pourtant faux. En effet, chaque année, ce sont des milliards d’euros qui ne trouvent pas preneurs. Pourquoi ? Car les bénéficiaires n’en font pas la demande. Or, la CAF ne verse les aides sociales qu’après analyse des dossiers. Elle demande aux Français de faire ces démarches.

Les Français ne réclament pas toujours les aides sociales

Le non-recours aux aides sociales est courant en France. Et plusieurs raisons peuvent l’expliquer. D’abord, une méconnaissance de l’existence des aides. En effet, certains individus ne sont pas conscients des aides sociales disponibles ou ne comprennent pas entièrement les critères d’éligibilité. Le manque d’information peut résulter d’une communication inefficace des autorités compétentes ou d’un accès limité à l’information.

En outre, il peut y avoir une stigmatisation sociale associée à la réception d’aides sociales. Certains individus peuvent hésiter à demander de l’aide par crainte d’être jugés par la société ou par leur entourage.

À voir Bonne nouvelle, ces aides versées automatiquement cette année, les Français concernés

Certains individus peuvent minimiser leurs difficultés financières et estimer qu’ils n’ont pas besoin d’aide, même s’ils pourraient bénéficier de certaines prestations.

Enfin, bien que les démarches soient de plus en plus simples, les procédures administratives complexes et les formulaires volumineux peuvent dissuader les personnes de faire une demande.

Cette aide que les Français ne réclament pas

Aujourd’hui, nous parlons d’une aide en particulier. Son taux de non-recours est impressionnant puisqu’il est de 61%. Pourtant, nous parlons d’un versement mensuel de plus de 1 000 euros en 2024. Cette aide n’est donc aucunement négligeable.

Chaque année, au moins 10 milliards d’euros d’aides ne trouvent pas preneurs. Et l’aide que les Français ne réclament pas et l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH). En 2023, elle maintient un taux de non-recours à 61%, selon les données de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Dress).

C’est une nouvelle surprenante quand on sait à quel point cette aide est précieuse pour tous les Français en situation de handicap. Il est difficile d’expliquer cet impressionnant taux de non-recours. D’autant plus qu’elle connaît des revalorisations depuis le début de la crise. 

À voir Loyers, caution… : ces aides que ces travailleurs peuvent toucher, les concernés

AAH : de bonnes nouvelles en 2024

L’AAH concerne 1,29 million de bénéficiaires. Cette aide offre un soutien financier minimal aux personnes en situation de handicap, mais elle n’est sollicitée que par 39% de celles éligibles. Malgré une augmentation constante du nombre d’allocataires au cours des dix dernières années, elle reste l’une des prestations les moins réclamées.

L’AAH connaîtra une augmentation au 1ᵉʳ avril 2024, avec une revalorisation d’environ 4,6% annoncée par Bruno Le Maire. Actuellement à 971,37 euros par mois, le montant de l’AAH devrait atteindre environ 1016 euros mensuels après cette augmentation de près de 44,68 euros.

En outre, depuis le mois de novembre 2023, la CAF ne prend plus les revenus du partenaire en compte pour son calcul. Ainsi, les bénéficiaires n’ont plus à choisir entre leur autonomie financière et l’amour.

Vous aimez ? Partagez !