Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Cette aide jusqu’à 1 353,60 € que très peu de Français réclament, ne l’oubliez pas

Cette aide jusqu’à 1 353,60 € que très peu de Français réclament, ne l’oubliez pas

Cette aide est très importante pour certains parents. Mais pour la toucher, il faut impérativement en faire la demande.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

En France, en fonction du profil, plusieurs aides sociales sont possibles. Ces dernières concernent les personnes modestes qui ont besoin d’autres ressources pour vivre décemment. Dans certains cas, ces aides permettent d’assurer l’autonomie. C’est le cas, par exemple, de l’AAH, l’Allocation aux adultes handicapés. 

Mais qu’en est-il des enfants qui souffrent d’un handicap ? Cet article concerne les parents qui souhaitent savoir comment faire pour subvenir aux besoins d’un enfant handicapé.

Une aide financière pour les enfants en situation de handicap

L’Allocation d’Éducation de l’Enfant Handicapé (AEEH) est une aide financière destinée à soutenir les familles qui élèvent un enfant en situation de handicap. Cette allocation vise à couvrir les frais supplémentaires liés à l’éducation et aux soins de l’enfant handicapé.

C’est la CAF qui gère le versement de cette aide. C’est donc auprès de la CAF que vous devez faire votre demande.
Il est nécessaire de constituer un dossier comprenant divers documents justificatifs comme des certificats médicaux, des pièces d’identité, ou encore des justificatifs de ressources. Une équipe pluridisciplinaire évalue ensuite le handicap de l’enfant afin de déterminer le montant et la durée de l’allocation.

À voir Top 10 des aides exceptionnelles et bons plans pour payer moins cher vos vacances cet été

Les conditions pour bénéficier de l’AEEH

Comme pour toutes les autres aides de la CAF, il est impératif de respecter certaines conditions. D’abord, l’enfant qui présente un handicap ou une maladie invalidante doit avoir moins de 20 ans. Il faut résider en France de manière stable et régulière. Enfin, il faut justifier de l’incapacité de l’enfant à se livrer à une activité normale correspondant à son âge en raison de son handicap.

Il existe également des compléments à l’AEEH. Vous pouvez en bénéficier en fonction des besoins spécifiques de l’enfant. Il y a, par exemple, le complément d’AEEH, la prestation de compensation du handicap (PCH) ou la carte mobilité inclusion (CMI).

Lors du traitement de la demande, la CAF classe le demande dans une catégorie. Il en existe six en tout. Elles sont importantes car le montant de l’aide dépend de la garantie. En effet, le montant de base est de 142,70 par mois. 

Quels sont les montants de cette aide ?

Le montant de l’AEEH varie en fonction du degré de handicap de l’enfant, de son âge et des éventuels compléments qui viennent s’ajouter au montant de base. En effet, le montant se compose d’une allocation de base ainsi que de compléments éventuels. Le montant de l’AEEH peut être réévalué périodiquement en fonction de l’évolution de la situation de l’enfant.

Pour la catégorie 1, le montant est de 249,72 euros. En ce qui concerne la dernière catégorie, la sixième, 1353,60 euros. Un enfant appartient à la catégorie 6 si son handicap « entraine une cessation complète d’activité ou l’embauche d’une personne à temps plein et dont l’état impose des contraintes permanentes de surveillance et de soins à la charge de la famille« .

À voir Bientôt une augmentation historique des aides sociales de la CAF ? À quoi vous attendre

Cette aide est généralement limitée dans le temps. En revanche, comme le précise le site de la CAF, « si le taux d’incapacité est au moins égal à 80% et que l’état de santé de votre enfant est stable ou s’aggrave, alors l’Aeeh peut être versée sans limitation de durée jusqu’au vingtième anniversaire de votre enfant« .

Vous aimez ? Partagez !