Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Ces aides dont les retraités non imposables peuvent bénéficier

Ces aides dont les retraités non imposables peuvent bénéficier

Les retraités peuvent prétendre à différentes aides sociales sans même le savoir. Découvrons-les ensemble.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

En France, l’État ne propose pas uniquement des aides aux actifs. Les retraités peuvent aussi prétendre à certains coups de pouce. À condition, cependant, de ne pas être imposables. Car, oui, les retraités paient aussi des impôts en fonction du montant de leur pension. Mais ce ne sont pas ceux-là qui nous intéressent, mais plutôt ceux (la majorité) qui ne paient pas d’impôt.

Nombreux sont les seniors à vivre avec une faible pension. Et avec l’inflation, il est souvent difficile de terminer le mois dans le vert. Dès le mois de février, ils toucheront des pensions revalorisées à hauteur de 5,3%. Mais ils peuvent aussi avoir accès à certaines aides intéressantes.

Des aides pour les retraités

Si vous pensiez que le paiement des impôts s’arrête une fois à la retraite, vous vous trompez. Dans une majorité de cas, les retraités ne paient pas d’impôts. Mais ceux qui ont des pensions plus importantes entrent dans une tranche d’imposition. 

Par exemple, en 2023, un quotient familial inférieur à 10 777 € est exonéré d’impôt, ce qui inclut de nombreux retraités. Si vous êtes dans cette situation, plusieurs prestations sociales sont accessibles. Mais encore faut-il le savoir. 

À voir Retraite : bonne nouvelle pour certains retraités, les pensions vont augmenter, les concernés

Vous pouvez par exemple demander un crédit d’impôt pour couvrir la moitié des frais liés à un service d’assistance à domicile. La CMU-C, de son côté, prend en charge certaines dépenses de santé. Vous pouvez aussi bénéficier de ristournes sur les frais de cantine et profiter d’une diminution de la taxe foncière. Et comme cette dernière évolue à la hausse chaque année, ce n’est pas un refus.

Les retraités dans le besoin peuvent bénéficier de coups de pouce

Le gouvernement propose également des aides financières, comme MaPrimeRénov’. Cette dernière vise à financer des travaux de rénovation énergétique, sous réserve de l’éligibilité du demandeur.

Mais ce n’est pas tout. Il existe d’autres aides pour les retraités dans le besoin. En premier lieu, l’ASPA (alllocation de solidarité aux personnes âgées). Mais tous les seniors ne veulent pas la demander puisque ce sont aux héritiers de la rembourser. En effet, elle est récupérable sur la succession. 

Les personnes âgées qui ne paient pas d’impôt peuvent aussi demander l’APL (aide personnalisée au logement) et le complément de santé solidaire. Enfin, il y a aussi l’ALF (allocation de logement familial), l’ALS (allocation de logement social) et l’ASH (aide sociale à l’hébergement). 

Des conditions à respecter

Ces aides sont soumises à différents critères d’attribution, variables en fonction de la prestation demandée. Pour obtenir des informations précises sur votre situation, on vous recommande de vous adresser à la Caf ou à d’autres organismes sociaux locaux.

À voir Retraite Agirc-Arrco : devez-vous vous attendre à une baisse ou à une augmentation en mars ?

Les ALF et ALS sont accessibles aux retraités locataires, soumis à une évaluation de l’éligibilité en fonction des ressources et de la situation familiale. L’ASH est réservée aux personnes âgées en situation de précarité ayant des difficultés à payer leur hébergement en maison de retraite.

Si vous êtes retraité et non imposable, il est recommandé de consulter un travailleur social ou un conseiller en assistance sociale pour connaître les aides et prestations auxquelles vous avez droit.

Vous aimez ? Partagez !