Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   RSA, Aspa, AAH… : les bénéficiaires pourront-ils aussi percevoir cette aide de 600 euros en 2024 ?

RSA, Aspa, AAH… : les bénéficiaires pourront-ils aussi percevoir cette aide de 600 euros en 2024 ?

Les bénéficiaires du RSA peuvent prétendre à une autre aide sociale qui peut monter jusqu'à 600 euros.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

En France, il existe de nombreuses aides sociales pour soutenir les plus précaires. L’ennui, c’est que plusieurs Français passent à côté de ces aides. Pourquoi ? Généralement du fait d’un manque de connaissance. L’absence de communication autour de certaines aides est en effet surprenante. Si on connaît le RSA ou la prime d’activité, d’autres allocations sont plus obscures.

C’est pourquoi nous tenons à ce que nos lecteurs les plus modestes ne passent pas à côté d’aides très utiles. Surtout que ces dernières concernent justement ceux qui gagnent le moins. Ceux qui ont tout intérêt à en profiter. 

Une aide pour les bénéficiaires du RSA

Les bénéficiaires des minima sociaux (comme le RSA) ont droit à une subvention de l’État pour faciliter l’installation et l’équipement en technologies sans fil. C’est le site Handicap.fr qui nous l’indique. 

Dans le cadre du dispositif Cohésion numérique des territoires, l’État apporte un soutien financier à l’installation et à l’équipement en technologies sans fil (4G fixe, radio, satellite). 

À voir RSA : le montant de cette aide majorée de la CAF et les Français qui peuvent la toucher

Le but est de permettre aux foyers et entreprises qui n’ont pas accès à des débits Internet suffisants par les réseaux filaires d’accéder à Internet, selon l’Agence de la cohésion des territoires.

Cette aide publique peut atteindre un montant maximal de 600 €. Elle est accordée dans le cadre d’offres labellisées Cohésion numérique. Elle englobe les coûts d’équipement, d’installation ou de mise en service. La subvention est déduite du montant des factures. Pour ceux qui touchent le RSA et qui ont donc peu de revenus, c’est très intéressant.

RSA, AAH, ASPA… Les conditions pour percevoir cette aide

Pour être éligible à cette aide en 2024, vous devez percevoir au moins un minima social. Le RSA, donc. Mais ce n’est pas le seul. Il y a également l’Allocation aux Adultes Handicapées (AAH) ou encore l’Allocation suppémentaire vieillesse (ASV) et l’Allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa). 

Découvrez la liste complète : Allocation de solidarité spécifique (ASS), Allocation pour demandeur d’asile (Ada), Allocation supplémentaire d’invalidité (ASI), Revenu de solidarité d’outre-mer (RSO), Allocation veuvage (AV), Allocation temporaire d’attente (ATA), Allocation équivalente retraite de remplacement (AER-R), Aide à la réinsertion familiale et sociale (ARFS).

Les personnes dont le quotient familial calculé par la Caisse d’allocations familiales (CAF) ou la Mutualité sociale agricole (MSA) est inférieur à 700 € par mois sont également éligibles. En outre, il est important que les justificatifs datent de moins de deux mois au moment de la souscription de l’offre. Si vous avez le RSA ou une autre aide sociale, c’est le moment de demander cette aide.

À voir Cette aide de 500 euros que les bénéficiaires ne pensent pas à réclamer, les concernés

Quel opérateur pour cette aide ?

Enfin, concernant les opérateurs, vous ne pouvez souscrire une offre qu’auprès d’un opérateur partenaire du dispositif. Vous pouvez opter pour Orange, SFR, Numerisat ou Alsatis.

Les caractéristiques de l’offre d’accès à Internet doivent garantir un accès au très haut débit, avec un débit maximal d’au moins 30 mégabits par seconde en descente et 2 mégabits par seconde en montée.

En outre, des dérogations peuvent être accordées en fonction de contraintes de connectivité ou de spécificités territoriales. C’est ainsi le moment d’avoir enfin une bonne connexion internet tout en touchant le RSA. En effet, vos faibles revenus ne doivent pas vous empêcher de rester connecté. 

Vous aimez ? Partagez !