Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Cette démarche à ne surtout pas oublier pour garder vos droits à la CAF

Cette démarche à ne surtout pas oublier pour garder vos droits à la CAF

Certaines personnes omettent de fournir des informations auprès de la CAF. Pourtant ces détails sont vitaux pour le calcul des aides sociales.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

La CAF attribue des aides financières à chaque catégorie de citoyen. Ainsi, l’organisme versera ces allocations selon la situation du bénéficiaire. Donc, le calcul de leur montant se fait à la base des informations délivrées par ce dernier. Mais il arrive que les gens oublient de déclarer un détail très important.

CAF : Des sanctions peuvent tomber

La CAF, quand elle procède au calcul du montant des aides sociales, se base sur la situation familiale. Cette dernière concerne le nombre d’enfants, l’état de santé et surtout les revenus. Mais cela ne se limite pas seulement à ces aspects.

Si la CAF tient compte de ces détails, alors il serait important de donner des informations fiables sous peine de sanction. En effet, les dirigeants considèrent le fait de fausser les déclarations comme une fraude qui pourrait vous exclure de la liste des allocataires.

Toutefois, la délivrance des aides sociales de la CAF se fait à l’issue d’une demande préalable. Ce qui signifie donc qu’il y a une procédure à suivre. Malheureusement certaines personnes zappent des détails clés pour la continuité du versement des allocations.

À voir CAF : cette aide peut atteindre 2000€ dans ces départements, les Français concernés

La CAF impose aux allocataires de déclarer leur revenu trimestriel. Un détail sur lequel des erreurs de calcul peuvent survenir si vous ne vérifiez pas vos dossiers d’ailleurs. Il s’agit de vos ressources obtenues sur trois mois que vous devez impérativement déclarer. Peu importe le changement qui intervient dans votre vie, vous devez le signaler immédiatement à votre caisse.

Une condition de délai s’impose par rapport à la déclaration

Les déclarations des revenus trimestriels auprès de la CAF doivent se faire avant le prélèvement fiscal. Concrètement, vous devez le faire avant le 25 du dernier mois. Cela rejoint l’idée du net social qui est maintenant inclus dans les fiches de paie des bénéficiaires de la prime d’activité et du RSA.

Les allocataires doivent aussi informer la CAF des revenus de leur partenaire. En effet, la CAF tient compte de ce détail pour connaître le budget de vos ménages. De même, si votre enfant, âgé de plus de 15 ans, dispose de sources de revenus, alors ce détail doit aussi être déclaré.

Vous devez aussi informer la CAF sur vos gagne-pains supplémentaires. Ceux-ci recouvrent toutes vos primes et vos surplus financiers qui se rattachent à votre travail. Mais encore une fois, n’oubliez pas de fournir de vraies informations ! Et vous devez faire ces déclarations trimestrielles de façon continue.

Au cas où un changement surviendrait dans votre famille, vous devez le signaler à la CAF. C’est notamment le cas d’une nouvelle naissance. Votre caisse doit immédiatement être au courant que votre foyer accueille un nouveau bébé. D’ailleurs, cela vous permettrait d’obtenir des appuis financiers relatifs à la naissance et à l’éducation de votre enfant.

À voir CAF : ce calendrier des paiements à bien prendre en compte pour 2024

CAF : Le signalement peut se faire sur le site de l’institution

Si éventuellement vous n’avez reçu aucun revenu pendant votre trimestre, vous devez aller sur le site de la CAF. Ainsi, vous trouverez une option liée à l’absence de revenu. D’ailleurs, les procédures de déclaration se font pratiquement sur cette plateforme.

Pour les personnes envisageant de partir à la retraite, vous devez faire très attention à ces détails de trimestre. Il serait important de vérifier le nombre de vos trimestres déclarés à la CAF bien avant de décrocher. Ainsi, cela vous permettra d’avoir une retraite tranquille avec une pension basée sur le nombre de vos trimestres travaillés.

Vous aimez ? Partagez !