Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Petits revenus : toutes les aides financières que vous pouvez réclamer et percevoir

Petits revenus : toutes les aides financières que vous pouvez réclamer et percevoir

Pour les Français les plus vulnérables, l'État propose plusieurs aides financières pour arrondir les fins de mois.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Un certain nombre d’allocations, primes et services, parfois peu connus, peuvent être sollicités pour faire face aux fins de mois difficiles. Ces aides financières visent à améliorer le pouvoir d’achat des Français.

Concernant le logement, l’emploi, et la santé, une étude du Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (Credoc) révèle que 31 % des Français se sentent vulnérables. Pourtant, chaque année, plus de 10 milliards d’aides sociales ne trouvent pas preneurs.

Les aides financières que vous pouvez demander

Si les Français ne réclament pas les aides financières, c’est pour plusieurs raisons. Mais souvent, c’est parce qu’ils ignorent leur existence. C’est donc l’occasion de faire le topo en vous présentant un certain nombre d’entre elles. c

En commençant par la prime d’activité. Elle concerne les salariés, indépendants, fonctionnaires de plus de 18 ans, étudiants salariés et apprentis percevant un revenu mensuel supérieur à 982,48 €. Ainsi, elle complète les revenus des travailleurs modestes.

À voir Cette aide que de nombreux Français n’ont pas reçue, comment la réclamer rapidement

Les salariés du secteur privé bénéficient d’une complémentaire santé collective. Pour les autres, la Complémentaire santé solidaire (CSS) peut être une option. Elle dispense de l’avance des frais chez les professionnels de santé conventionnés et donne accès aux lunettes, prothèses dentaires et auditives sans reste à charge.

Pour les seniors, il y a la possibilité de demander l’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa). Elle garantit un minimum de ressources aux plus de 65 ans qui n’ont pas ou peu cotisé. Le montant varie en fonction des autres revenus, aides financières, etc.

Pour les parents

Si vous élevez seul(e) un ou plusieurs enfants, l’ASF peut être attribuée sans condition de ressources. Son montant est de 116,11 € par mois et par enfant à charge jusqu’à leurs 20 ans. Mais ce n’est pas la seule aide financière à votre disposition.

Certains parents solos d’enfants de moins de 10 ans inscrits à Pôle emploi peuvent solliciter l’Agepi, d’un montant de 170 à 520 €, versée en cas de retour à l’emploi ou d’entrée en formation professionnelle. Il s’agit de l’Aide à la gare d’enfant pour les parents isolés. 

Si votre enfant veut passer le permis, mais que vous n’avez pas les moyens de lui offrir, il existe une solution. En effet, des aides existent pour les chômeurs, les apprentis, et les moins de 25 ans, comme le permis à 1 € par jour. Il est également possible de financer le permis avec le compte personnel de formation ou par un micro-crédit personnel.

À voir Cette aide jusqu’à plus de 1 000 euros que de nombreux parents oublient de réclamer

Enfin, si les aides au logement classiques ne suffisent pas, le FSL peut apporter un soutien financier. Ce soutien prend la forme de subventions ponctuelles ou de prêts gratuits, pour des dépenses liées au logement.

Les autres aides financières

Il ne faut pas oublier le chèque énergie pour réduire la facture d’énergie. Ce coup de pouce financier de 48 à 277 € par an aide à régler une partie des factures d’électricité, de gaz, de fioul ou de bois, sous conditions de ressources. La bonne nouvelle, c’est qu’il est automatique. En effet, vous n’avez aucune démarche à faire.

Il existe aussi des aides financières moins connues. Comme les points Conseil Budget. Ces points offrent un accompagnement gratuit et indépendant pour gérer son budget. Ils fournissent des conseils, aident à réduire les dépenses, à mobiliser des aides, et à se désendetter.

Enfin, renseignez-vous sur les aides financières locales. Certains départements et municipalités offrent des aides ciblées pour le logement, la garde d’enfants, les vacances ou la réduction des factures d’énergie. Informez-vous en mairie, auprès du Centre Communal d’Action Sociale (CCAS), ou sur mesdroitssociaux.gouv.fr.

Vous aimez ? Partagez !