Vous êtes ici :   Accueil   >   Météo en France   >   Météo : vers des records de froid ? Jusqu’à combien vont descendre les températures ?

Météo : vers des records de froid ? Jusqu’à combien vont descendre les températures ?

Ce week-end, le froid s’est déjà fait ressentir dans de nombreuses régions en France. Cette météo va persister jusqu’aux prochains jours.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Ce week-end, l’anticyclone a pris place sur l’hexagone, asséchant l’atmosphère et chassant les nuages. La météo se montre sèche et ensoleillée, mais aussi de plus en plus froide. La France va connaître une vague de froid inédite.

Les températures vont alors chuter de manière spectaculaire, et atteindre des niveaux glaciaux. Certains endroits pourraient même battre des records historiques de froid. Quelles sont les causes de ce phénomène ? Quelles sont les régions les plus touchées ? Découvrez les dernières prévisions de Tameteo.com.

La faute à un phénomène météo extrême

Un courant d’air froid, appelé « Moscou-Paris », va envahir la France dans les prochains jours. Il provient de la Russie et de l’Europe du Nord, où les températures sont très basses. Il va par conséquent entraîner une vague de froid sibérien. Ce qui va faire chuter le mercure bien en dessous des normales de saison. C’est un événement météorologique rare, qui va rendre l’hiver plus rude.

Ce courant s’explique par une modification du climat, qui affecte le vortex polaire. Ce dernier est en fait une masse d’air froid qui tourne autour du pôle Nord. Perturbé par un réchauffement stratosphérique soudain, il devient alors plus instable et laisse passer l’air froid vers le sud.

À voir Soleil et chaleur pour le week-end du 14 juillet ? La météo pourrait annoncer le contraire

C’est ce qui se passe actuellement, avec le renforcement de l’anticyclone de Sibérie, qui repousse l’air froid vers l’ouest. Le « Moscou-Paris » est ainsi lié à la fonte de la banquise arctique, qui modifie les équilibres atmosphériques.

Une météo aux températures négatives

Le froid va s’installer sur la France à partir de ce dimanche soir, avec des gelées généralisées sur le Nord-Est du pays. Sur le reste de l’hexagone, le gel sera plus localisé, mais les températures pourront descendre en dessous de -2 °C. Des conditions météo qui sont pourtant habituelles en hiver, mais auquel on n’est plus habitué.

Lundi matin, le mercure continuera de baisser, et des gelées fortes seront possibles par endroits. L’air froid ne lâchera pas prise dans la journée. Et il fera probablement zéro degré ou moins à Paris et sur une large partie du Nord et de l’Est de la France.

Le vent modéré renforcera la sensation de froid. Les valeurs ressenties seront également nettement inférieures à celles mesurées sous abri. Les températures maximales ne devraient pas dépasser -3 °C à 0 °C.

Des journées encore plus froides la semaine

Le vent de Nord-Est soufflera fort mardi et mercredi, et rendra le froid encore plus mordant. Le ressenti sera de -10 à -15 °C dans le Grand-Est et la Bourgogne-Franche-Comté, et très bas dans le reste du pays. Il faudra de ce fait bien se couvrir, même si le soleil brillera généreusement.

À voir Météo : canicule ou orages cet été ? Les tendances à 4 semaines dévoilées

Ces deux jours seront les plus froids de la semaine, selon plusieurs modèles météo. En effet, les températures minimales pourront descendre en dessous de -5 °C le matin, sous un ciel bien dégagé.

L’air froid en altitude ne permettra pas aux températures de remonter beaucoup l’après-midi. Ensuite, de nombreux secteurs resteront en dessous de zéro.

Cette tendance météo hivernale va-t-elle durer ?

Le temps restera froid sur la France jusqu’au week-end prochain, au moins sur la moitié Nord du pays. Les températures seront en dessous des normales de saison, avec un ciel souvent dégagé. C’est un hiver classique, mais qui nous surprend après des années plus douces.

Au Sud, la situation sera un peu différente, avec un air plus doux qui remontera du Sud-Ouest. Cela pourrait provoquer des chutes de neige sur les Pyrénées, mais aussi des pluies ailleurs. Il faudra toutefois confirmer ces prévisions, car il n’y a pas de signe de grosse perturbation venant de l’océan.

Vous aimez ? Partagez !