Vous êtes ici :   Accueil   >   Météo en France   >   Météo : vortex polaire, températures glaciales, neige… l’hiver sera-t-il très froid ?

Météo : vortex polaire, températures glaciales, neige… l’hiver sera-t-il très froid ?

Nous sommes actuellement à quelques jours de l’hiver. Plusieurs modèles météo ont déjà révélé de ce que nous réserve la saison.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

L’hiver approche à grands pas et vous vous demandez à quoi ressemblera la météo cette saison. Faut-il s’attendre à un hiver rigoureux, avec des gelées et de la neige ? Ou plutôt à un hiver doux et pluvieux ? Quels sont les facteurs qui influencent le climat hivernal en France ?

Quelles sont les tendances des modèles de prévision pour les prochains mois ? Voici quelques éléments de réponse pour vous aider à anticiper la saison froide.

Le vortex polaire : acteur clé de la météo hivernale

Le vortex polaire est une vaste zone de basse pression qui se forme au-dessus des pôles, à plus de 10 km d’altitude. Il renferme l’air le plus froid de la planète et influence ainsi la circulation des masses d’air à des latitudes plus basses.

Lorsque le vortex polaire est fort, il maintient l’air arctique confiné autour des pôles. Ce qui favorise une météo plus douce en Europe. En revanche, lorsque le vortex polaire s’affaiblit, il devient plus instable. Par conséquent, il laisse s’échapper des masses d’air froid vers le sud, provoquant alors des vagues de froid.

À voir Météo : les régions frappées par la canicule cet été et où vous allez mourir de chaud

Or, le vortex polaire montre déjà des signes de faiblesse depuis la fin du mois de novembre. Cela s’est traduit par une baisse des températures sur une grande partie de la France. Il y a notamment eu des gelées matinales plus fréquentes et plus étendues. Par exemple, Strasbourg, Nancy, Metz, Clermont-Ferrand, Vichy ou encore Carpentras ont connu leurs premières vraies gelées de l’automne jeudi 23 novembre.

Un hiver humide sur les trois quarts du pays

Si le vortex polaire peut influencer la température, il n’est pas le seul facteur à prendre en compte pour prévoir l’hiver. Il faut aussi considérer la position de l’anticyclone. Ce dernier peut bloquer ou laisser passer les perturbations venues de l’Atlantique.

Selon différents modèles météo, l’anticyclone resterait trop éloigné pour protéger efficacement la France des dépressions. Cela signifie que le pays pourrait connaître un hiver assez humide.

Les précipitations seront supérieures à la normale dans l’ouest et le nord, et proches de la normale dans le quart sud-est. Cela pourrait être bénéfique pour les nappes phréatiques, mais aussi source de risques d’inondations pour certains cours d’eau.

Une météo douce cet hiver, mais pas sans surprises

Malgré le risque de froid lié au vortex polaire, l’hiver 2023-2024 devrait être globalement plus doux que la moyenne, selon Meteored. L’excédent thermique envisagé du 1er décembre au 29 février serait de l’ordre de +1 à +1,5° C. Il s’agit là d’un niveau par rapport à la normale établie sur la période 1991-2020.

À voir Alerte Météo : pics de grosses chaleurs attendues, risque de canicule, les régions concernés

Cet hiver pourrait ainsi être le 11ème hiver consécutif avec une température moyenne au-dessus de la normale. Cependant, cela ne veut pas dire qu’il n’y aura pas de coups de froid ponctuels. En effet, des masses d’air froid venues du nord ou de l’est pourraient temporairement faire chuter le mercure. Ce qui risque alors d’apporter de la neige, même en plaine.

La Bretagne avait par exemple été paralysée par la neige durant quelques jours. Pourtant, le mois de février avait affiché un excédent de + 2,4° C. Il faut donc rester vigilant et se préparer à tous les scénarios !

Vous aimez ? Partagez !