Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   CAF : ces erreurs courantes à éviter à tout prix sous peine d’une amende salée

CAF : ces erreurs courantes à éviter à tout prix sous peine d’une amende salée

Faites bien attention à toutes les informations que vous donnez à la CAF. Certaines erreurs engendrent de lourdes conséquences !

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Cela fait maintenant plusieurs années que la CAF vient en aide aux personnes et/ou familles en difficulté. Sachez qu’il faut souvent faire des déclarations à cet organisme social. Certains allocataires commettent pourtant des erreurs qui engendrent des conséquences pénibles !

CAF : Bien vérifier les informations !

De nombreuses familles modestes et individus en difficulté sont reconnaissants envers la CAF. En effet, l’organisme social continue de sauver de nombreux foyers qui ont besoin d’aide. Bien entendu, afin de recevoir un coup de pouce, il faut respecter quelques règles !

Rappelons que les informations venant des allocataires sont très importantes pour la CAF. Vous le savez sans doute déjà, mais les autorités observent de très près les infos venant des ménages. Nous irons même jusqu’à dire que la Caisse d’Allocation Familiale va faire une vérification approfondie.

Il y a d’ailleurs des moments où la CAF travaille avec d’autres organismes publics. Afin de bien vérifier les données, elle allie ses forces avec Pôle emploi, la DGFIP et bien d’autres. Bien sûr, tout ceci a un but bien précis : éviter les fraudes !

À voir CAF : hausse du montant des aides en avril, la date à laquelle vous toucherez l’augmentation

Le moins que l’on puisse dire, c’est que des fraudeurs, il y en a beaucoup. Un grand nombre d’entre eux ont déjà fait l’objet de poursuites d’après la CAF. Mais sachez que certains cas considéré comme des « fraudes » sont en réalité de simples erreurs de la part des allocataires.

Des erreurs courantes à éviter si vous ne voulez pas avoir une amende !

Parfois, il y a des allocataires de bonne foi qui font des erreurs. Si la CAF ne détient pas les informations précises sur ce genre de cas, les fautes deviennent des fraudes. Donc, afin d’éviter d’avoir une amende salée, nous allons vous parler des erreurs courantes !

Sachez que ne pas parler des changements dans votre vie personnelle est une grosse erreur. Ainsi, faites une déclaration à la CAF si vous étiez célibataire, mais que vous venez d’emménager en couple par exemple. Un mariage, le décès du conjoint, un divorce et les autres cas du même genre sont à déclarer !

Vous êtes un allocataire divorcé et votre enfant a quitté le foyer ? Sachez que ne pas signaler cela à la CAF est une grave erreur. Cela peut avoir des conséquences telles qu’une demande de remboursement.

La troisième erreur paraît évidente, et pourtant elle est fréquente chez de nombreux allocataires. Nous voulons parler de l’omission de la déclaration des changements professionnels. Si votre situation professionnelle a changé, vous êtes prié de déclarer un changement auprès de la CAF !

À voir La CAF suspend le versement des allocations dès mars, ce que vous devez faire pour les toucher

CAF : Évitez de commettre ces erreurs courantes !

Donc, afin d’éviter les conséquences pénibles, il suffit de faire une déclaration. Bien entendu, on peut très facilement faire une mise à jour des informations à notre époque. Pour déclarer un ou des changements, allez sur le site officiel de la CAF ou sur l’application mobile Caf-Mon Compte.

Il y a aussi des moments où la CAF applique le « Droit à l’erreur ». Ce dernier ne signifie pourtant pas que vous n’allez pas devoir rembourser. Il vous permettra juste de ne pas être sanctionné pour fraude, donc le mieux c’est toujours d’éviter les erreurs !

Vous aimez ? Partagez !