Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Revalorisation du RSA, AAH, prime d’activité… combien vous allez percevoir en plus en 2024

Revalorisation du RSA, AAH, prime d’activité… combien vous allez percevoir en plus en 2024

Face à l’inflation, le gouvernement a décidé de revaloriser le montant des aides de la sécurité sociale, dont le RSA et d’autres allocations.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Dans un contexte économique inflationniste, le gouvernement français a pris des mesures significatives pour renforcer le filet de sécurité social. Le ministre Bruno Le Maire révèle une augmentation de 4,8 % des principales allocations distribuées par la CAF et la MSA. Ce sera dès le printemps prochain.

Cette augmentation substantielle aura un impact significatif sur le pouvoir d’achat de millions de Français. Découvrez alors comment ces ajustements influenceront vos finances en 2024.

Revenu de Solidarité Active (RSA)

Le Revenu de Solidarité Active (RSA) connaîtra une hausse significative. Actuellement près de 3,9 millions de Français perçoivent cette allocation. Le montant mensuel de base pour une personne seule passera de 607,75 € à 636,92 € à partir d’avril 2024.

De même, les couples sans enfant ou les célibataires avec un enfant verront leur RSA augmenter de 911,62 € à 955,37 € par mois.

À voir 635 € versés par la CAF sans aucune démarche à faire, les concernés

Prime d’activité

La Prime d’activité, destinée à stimuler l’emploi pour les travailleurs aux ressources modestes, connaîtra également une hausse. Attribué par la CAF ou la MSA, le montant forfaitaire s’établit actuellement à 595,24 €. Et il atteindra les 623,81 € en 2024 pour une personne seule sans enfant.

Les majorations en fonction de la composition et de la situation du foyer seront également revues à la hausse. Ce qui donnera un coup de pouce financier bienvenu à ceux qui reprennent ou maintiennent une activité professionnelle.

Allocation aux Adultes Handicapés (AAH)

Comme le RSA, l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) verra une augmentation. Elle passe ainsi de 971,37 € à 1 016 € par mois pour les personnes sans aucune ressource. Cette aide, destinée à compléter les revenus des personnes en situation de handicap, se calcule en fonction des revenus du bénéficiaire s’il exerce une activité professionnelle.

Allocation d’Éducation de l’Enfant Handicapé

L’Allocation d’Éducation de l’Enfant Handicapé (AEEH) a comme objectif de compenser les dépenses liées à la situation de handicap des enfants de moins de 20 ans. Cette aide connaîtra aussi une hausse de son montant mensuel.

Elle passe alors de 142,69 € à 149,53 € à partir du printemps 2024. Cette augmentation vise à mieux soutenir les parents faisant face à des défis supplémentaires liés au handicap de leur enfant.

À voir RSA : le montant de cette aide majorée de la CAF et les Français qui peuvent la toucher

Allocations Familiales

Les familles, soutenues par les Caisses d’allocations familiales (CAF), verront également une amélioration de leurs allocations à partir d’avril 2024. Les familles de deux enfants, dont les ressources annuelles ne dépassent pas 75 804,98 €, recevront 148,80 € chaque mois. De leur côté, celles de trois enfants bénéficieront de 339,43 € d’allocations familiales.

PreParE, une aide méconnue des parents

La Prestation Partagée d’Éducation de l’Enfant (PreParE), faisant partie de la prestation d’accueil du jeune enfant (Paje), est une aide financière souvent méconnue. Pourtant, elle offre une opportunité précieuse aux parents ayant au moins un enfant à charge de moins de 3 ans (ou moins de 20 ans en cas d’adoption). C’est particulièrement pour ceux qui ont dû arrêter ou réduire leur travail pour s’occuper de leur enfant.

Cette aide financière varie selon que le parent a arrêté totalement ou partiellement son activité. Elle est de 428,71 € pour un arrêt total, et passera à 449,27 € au printemps prochain. Elle est de 277,14 € pour un travail à temps partiel, et de 159,87 € si ce temps partiel représente entre 50 % et 80 % des revenus du parent.

Cette aide augmentera à 290,44 € au printemps prochain pour les parents travaillant moins ou égal à la moitié du temps. Les deux parents peuvent bénéficier de cette allocation, dans la limite de 428,71 € par foyer.

Prime à la Naissance ou à l’Adoption

Pour les futurs parents, la prime à la naissance atteindra 1 068,33 €, tandis que la prime à l’adoption s’élèvera à 2 136,65 €. Ces montants permettent d’alléger les dépenses liées à l’arrivée d’un nouveau-né, offrant ainsi un soutien financier précieux aux familles en expansion.

Allocation Journalière de Présence Parentale

L’Allocation Journalière de Présence Parentale (AJPP) apporte un soutien aux parents s’occupant d’un enfant gravement malade, accidenté ou handicapé. Ses bénéficiaires vont aussi avoir une augmentation de son montant, passant de 51,92 € à 65,94 € par jour au printemps prochain.

Vous aimez ? Partagez !