Vous êtes ici :   Accueil   >   Météo en France   >   Tendances météo pour Noël : une vague de froid avec de la neige attendue en France ?

Tendances météo pour Noël : une vague de froid avec de la neige attendue en France ?

Les prévisions météo actuelles laissent entrevoir un scénario plutôt hivernal, avec une vague de froid et des chutes de neige possibles pour Noël. Mais est-ce fiable ?

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Noël est une période de joie et de partage, mais aussi de météo capricieuse. Chaque année, les Français se demandent si la neige sera au rendez-vous pour embellir le paysage et créer une ambiance festive. Mais la réponse n’est pas si simple, car la météo de Noël dépend de nombreux facteurs, parfois imprévisibles.

Cette année, les prévisions sont plutôt optimistes, avec un scénario hivernal qui se dessine. Mais quelle est la fiabilité de ces projections ? Quelles sont les chances de voir des flocons tomber sur la France ? Voici les prévisions météorologiques de Noël 2023, selon tameteo.

Un Noël blanc en perspective ?

La neige a déjà fait son apparition en début de mois dans les régions de basse altitude, parfois en abondance. Serait-ce un signe annonciateur d’un temps hivernal pour les fêtes de fin d’année ? C’est possible, car la météo va changer radicalement dès ce jeudi 14 décembre.

Le flux de sud-ouest, qui apporte de la douceur actuellement, va laisser place à un courant de nord-ouest, plus frais et plus humide. Les températures vont alors baisser et se rapprocher des normales de saison.

À voir La neige fait son grand retour la semaine prochaine ? Les prévisions météo dévoilées

Ensuite, sous l’influence d’un anticyclone et d’un vent continental, le froid va s’installer progressivement. Le thermomètre affichera des valeurs négatives le matin, avec des risques de gelées le week-end. Cela n’a pourtant rien d’anormal en cette période de l’année.

Noël neigeux, une tendance météo lointaine

La neige, qui fait rêver petits et grands à l’approche de Noël, se fait de plus en plus discrète ces dernières années. La faute au réchauffement climatique, qui rend les flocons plus rares et plus éphémères.

Le dernier Noël blanc remonte à 2010, une année exceptionnelle où la neige avait recouvert une grande partie du pays. On a même enregistré des épaisseurs impressionnantes de 26 cm à Strasbourg, 15 cm à Nancy. Ou encore entre 4 et 11 cm de Limoges à Lille, en passant par Paris, Beauvais et l’Auvergne-Rhône-Alpes.

En montagne, la situation est plus favorable à la neige, surtout dans les Alpes et les Pyrénées. Dans ces zones, l’enneigement est souvent très bon pendant les vacances de Noël. Mais pour les stations de basse et de moyenne altitude, situées dans les Vosges, le Jura ou le Massif Central, c’est une autre histoire.

L’année dernière, par exemple, il avait fallu attendre le mois de janvier pour voir la neige tomber en abondance dans ces massifs. Cette année encore, le redoux actuel ne présage rien de bon pour le début de saison, prévu dans une dizaine de jours. Mais qui sait, peut-être que la magie de Noël opérera.

À voir Prévisions météo à 4 semaines : à quel temps vous attendre jusqu’au 24 mars ?

Quelle probabilité de voir une météo neigeuse ?

La grisaille persistante qui recouvre une large partie du nord de la France ne va pas se dissiper de sitôt. Il faudra attendre le milieu de la semaine prochaine pour voir la situation changer radicalement.

Selon certains modèles de prévision numérique, dont le modèle américain GFS, les hautes pressions qui dominent actuellement vont se retirer sur l’Atlantique. Cela va entraîner un basculement du flux au nord, qui va apporter un air nettement plus froid. En même temps, des dépressions vont descendre de la Scandinavie vers l’Europe centrale, favorisant ainsi l’humidité.

Pourtant, en décembre, le mélange de froid et d’humidité est propice à la formation de neige, y compris en plaine. Mais cette tendance est encore à confirmer, car l’échéance est lointaine et les modèles ne sont pas unanimes.

En outre, ce type de situation est très sensible aux moindres variations. Si l’anticyclone se décale un peu, le flux peut passer au sud ou à l’ouest, avec des conséquences très différentes. Pour le moment, la probabilité d’un Noël froid et neigeux est modérée, mais elle augmente de jour en jour.

Vous aimez ? Partagez !