Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Cette automobiliste victime d’une arnaque virulente se fait escroquer 2 000 euros

Cette automobiliste victime d’une arnaque virulente se fait escroquer 2 000 euros

Une automobiliste vient de subir une terrible arnaque. Et elle n'est pas la seule victime. On vous présente les faits.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Les automobilistes sont la cible de certains arnaqueurs. Ils mettent en place des arnaques aussi simples que très efficaces. On vous les présente souvent pour vous permettre d’avoir les armes nécessaires pour les repérer. Mais tout le monde n’a pas cette chance.

Via nos confrères de La Nouvelle République des Pyrénées, nous vous présentons l’histoire d’une femme de 80 ans, victime malheureuse d’une redoutable supercherie. Résultat des courses, elle se retrouve avec 2 000 euros en moins sur son compte en banque.

Les automobilistes doivent se méfier de l’arnaque à l’assurance

Ce cas de supercherie nous vient de l’édition du mardi 9 avril de La Nouvelle République des Pyrénées. Les faits remontent au 5 avril dernier. Ce jour-là, une femme de 80 ans fait ses courses au supermarché Grand Frais. Elle se gare donc sur le parking du magasin le temps de faire ses achats. Elle nous raconte sa mésaventure.

« Sur la route, j’ai remarqué qu’une voiture grise, qui me précédait, s’est soudainement rangée sur le côté, et quand je l’ai dépassé, j’ai entendu comme un choc sur ma carrosserie. Je n’y ai pas prêté attention, j’étais loin de la voiture que je dépassais, j’ai pensé que j’avais roulé sur quelque chose ». 

À voir Les automobilistes n’utilisent pas cette fonction pourtant elle fait économiser du carburant

Alors qu’elle rentre chez elle, elle constate que l’automobiliste en question la suit. Quand elle arrive chez elle, ce dernier se gare devant son garage pour entamer une discussion avec elle. 

Une fraude qui vise les automobilistes

L’automobiliste descend de sa voiture et s’adresse à sa victime. Il indique être la victime d’un léger incident. En effet, il accuse la vieille dame d’avoir accroché son rétroviseur.

Pour étayer son argument, il montre une trace noire sur le côté de sa voiture. C’est alors que le piège se referme. En effet, la victime pense que l’homme est de bonne foi. Sans se douter du piège, elle invite l’automobiliste chez elle afin de récupérer le numéro de son assureur. 

Sous les yeux de l’individu, elle contacte cet assureur. Mais l’automobiliste a mis au point une arnaque sournoise. Ce n’est pas avec un assureur que la vieille dame discute, mais avec un complice. 

Ce dernier la persuade de régler la situation à l’amiable pour éviter une déclaration d’accident et la possible perte de son permis de conduire.

À voir Automobilistes : cette erreur que nous faisons presque tous en allumant la voiture, il faut arrêter

Elle retire 2 000 euros

Le piège est efficace. La vieille dame pense que l’automobiliste dit la vérité et les déclarations de l’assureur la rassurent. Elle pense réellement qu’il s’agit d’une situation réelle. Mais c’est évidemment faux. À aucun moment, un assureur ne demande à un automobiliste de payer en liquide en cas d’accident. 

L’assureur indique à la victime que les dégâts s’élèvent à 2 000 euros. Elle doit donc retirer la somme en liquide. Ce qu’elle fait malgré les avertissements de la banque.

Elle se retrouve ainsi sous une pression psychologique, contrainte de retourner rapidement avec l’argent demandé. Ce n’est qu’une fois la transaction effectuée que la conductrice, prise de doutes, contacte son assurance. C’est à ce moment-là qu’elle comprend qu’elle est la victime d’une arnaque.

La dame, consciente de la tromperie, dépose une plainte au commissariat de police, espérant que les auteurs seront appréhendés.

Vous aimez ? Partagez !