Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Pension d’invalidité : les nouveaux montants que vous allez toucher en 2024

Pension d’invalidité : les nouveaux montants que vous allez toucher en 2024

La Pension d'invalidité connaît une hausse historique de 4,6 %, dès ce mois d’avril. Qui sont les bénéficiaires ? Quels sont les montants ? Voici les réponses.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Comme toutes les autres allocations sociales, la Pension d’invalidité connaît aussi une hausse de 4,6 % dès avril 2024. Ainsi, lors du prochain versement, les personnes bénéficiant de l’aide vont voir un montant de quelques euros de plus. Découvrez les nouveaux montants de cette aide.

Pension d’invalidité : rappel

La Pension d’invalidité se présente comme une bouée de sauvetage pour ceux dont la capacité de travail est sévèrement réduite. En effet, face à une invalidité, nombreux sont ceux qui voient leur productivité professionnelle diminuer drastiquement. D’autres se retrouvent même dans l’incapacité d’exercer une quelconque activité rémunératrice.

En revanche, leur cas doit inévitablement conduire à une précarité financière, contre laquelle la Pension d’invalidité se dresse en rempart.

Mais en quoi consiste précisément cette aide ? Qui sont les bénéficiaires éligibles ? La Pension d’invalidité s’adresse à tous les travailleurs. Qu’ils soient salariés, indépendants, agriculteurs ou fonctionnaires. Ces travailleurs ont affaire à une maladie ou un accident non professionnel. Des cas qui réduisent leur capacité de travail ou de gain d’au moins 3/2, soit 66 %.

À voir Pension d’invalidité : cette réforme pénalise des milliers de bénéficiaires, les concernés

La Pension d’invalidité vise à compenser la perte de revenu subie lorsque l’individu n’est plus en mesure de générer plus de 3/1, soit 33 %), du salaire habituel. Donc, l’aide s’adresse aux personnes encore en activité et non aux retraités. Elle leur offre un soutien financier indispensable dans la poursuite d’une vie digne malgré les aléas de la santé.

Pension d’invalidité : conditions

L’inaptitude au travail ne se confond pas avec l’invalidité, tout comme l’invalidité ne présuppose pas une inaptitude. La classification en catégorie d’invalidité n’est pas irrévocable et peut évoluer en fonction de l’état de santé du bénéficiaire. Elle influence ainsi le montant de l’allocation perçue.

Cette évaluation est du ressort du médecin-conseil de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM), qui détermine la catégorie d’invalidité appropriée.

Pour prétendre à la Pension d’invalidité, en plus de l’incapacité au travail, d’autres conditions sont à remplir :

– Une affiliation à la Sécurité sociale pour une durée minimale de 12 mois ;
– Ne pas avoir atteint l’âge légal de départ à la retraite, fixé à 64 ans ;
– Avoir versé des cotisations sur un salaire au moins équivalent à 2 030 fois le Smic horaire. Ou avoir accompli au moins 600 heures de travail au cours des 12 mois précédents.

À voir La réussite financière viendra dans la vie de 4 signes du zodiaque au cours du mois de mai

Les nouveaux montants revalorisés

Avant de vous révéler les montants ajustés, nous tenons à vous informer que la Pension d’invalidité se calcule sur les dix meilleures années de revenus. Et ce, sans dépasser le plafond mensuel de la Sécurité sociale, qui est de 3 864 € pour cette année.

Les montants revalorisés de 2024 varient en fonction de la catégorie d’invalidité, établie par le médecin de la CPAM. Ils se trouvent dans trois catégories distinctes.

La première catégorie concerne ceux qui peuvent encore travailler. Pour eux, la pension est de 30 % du salaire moyen annuel, avec un minimum de 328,07 € et un maximum de 1 159,20 €.

Les personnes qui ne peuvent plus travailler se trouvent dans la deuxième catégorie. Pour précision, leur Pension d’invalidité s’élève à 50 % du salaire moyen annuel. Ainsi, dès ce mois d’avril, elles pourront bénéficier entre 328,07 € et un maximum de 1 932,00 € d’aide.

Enfin, il y a la troisième catégorie. Elle concerne les travailleurs qui ont besoin d’une aide quotidienne. Pour eux, l’aide représente 50 % du salaire moyen annuel, plus 40 % pour l’assistance d’une tierce personne. Désormais, ils peuvent toucher entre un minimum de 328,07 € (+ 1 266,60 € de majoration) et un maximum de 1 932,00 € (+ 1 266,60 €).

Vous aimez ? Partagez !