Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Taxe foncière : les propriétaires doivent-ils s’attendre à une flambée de cet impôt en 2024 ?

Taxe foncière : les propriétaires doivent-ils s’attendre à une flambée de cet impôt en 2024 ?

Les propriétaires français doivent payer la taxe foncière et craignent que cet impôt augmente aussi fortement qu'en 2023. 

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Les propriétaires français font face à une réalité fiscale désormais familière et peu réjouissante. On parle, bien sûr, de l’augmentation annuelle de la taxe foncière. L’année dernière était historique, mais pas dans le bon sens. En effet, en moyenne, la taxe foncière augmentait de 7,1%. La plus forte augmentation en 40 ans.

Par conséquent, les propriétaires craignent une nouvelle hausse considérable. Comme les années précédentes, ils doivent s’attendre à une hausse. Mais sera-t-elle plus haute encore qu’en 2024 ? Ou sera-t-elle, comme ils l’espèrent, plus modérée ?

Taxe foncière, une nouvelle hausse en 2024

Ne faisons pas durer le suspens plus longtemps. Cela fait des années que la taxe foncière évolue à la hausse. Cette année ne fait pas exception, avec une revalorisation des valeurs locatives cadastrales, qui servent de base au calcul de cet impôt, de 3,9 %. Une hausse moins forte, certes. Mais une hausse qui représente malgré tout une source d’inquiétude pour de nombreux contribuables.

D’autant plus que cette hausse n’est pas forcément représentative de la véritable hausse. En effet, cette augmentation des valeurs locatives n’est que le début. Les taux municipaux votés par chaque commune viendront s’ajouter à cette charge fiscale. 

À voir Taxe foncière, impôt sur le revenu… : 3 dates à ne surtout pas manquer avant la fin juin

Il est à noter que ces taux peuvent également augmenter, comme cela a été observé dans certaines grandes villes. Par exemple, l’année dernière, la mairie de Paris avait décidé d’augmenter son taux de 52 %, soit une augmentation de 7 points. Dans l’ensemble du pays, 14 % des communes avaient également choisi d’augmenter leur part de cet impôt, avec des hausses significatives telles que +25 % à Grenoble ou encore +13 % à Brest.

Les premières tendances pour 2024

Alors que les premières tendances commencent à émerger en ce début d’année 2024, il est déjà annoncé que de nombreuses villes prévoient d’augmenter leurs taux. De quoi faire payer une taxe foncière plus importante.

Par exemple, le maire de Sceaux (Hauts-de-Seine) envisage une augmentation d’environ 6 %, en plus de la revalorisation des valeurs locatives. À Vezin-le-Coquet (Ille-et-Vilaine), une augmentation de 2 % du taux communal est également prévue.

Dans certaines régions, les décisions prises auront un impact financier considérable pour les propriétaires. Par exemple, la métropole du Grand Nancy a déjà voté une revalorisation qui se traduira par une hausse moyenne de la taxe foncière comprise entre 50 et 55 €. À Meaux (Seine-et-Marne), une augmentation du taux communal de 4 points, la première depuis 1995, entraînera une hausse moyenne de 69 € pour les propriétaires.

Taxe foncière : pourquoi les communes augmentent-elles les taux ?

Face à ces évolutions, de nombreux Français attendent avec appréhension la décision définitive de leur commune. Il est à noter qu’entre 2012 et 2022, la taxe foncière a augmenté de 26,3 % en France, ce qui souligne l’importance croissante de cette charge fiscale pour les propriétaires immobiliers.

À voir Impôts : bonne nouvelle, plus de 4 millions de Français vont recevoir un virement de l’État

Mais pourquoi les communes augmentent-elles ces taux ? Car elles ne touchent plus la taxe d’habitation. Rappelez-vous, le gouvernement a décidé de la supprimer pour les résidences principales. 

Alors, les communes doivent trouver de l’argent ailleurs. C’est pour cela qu’elles font évoluer à la hausse les taux pour la taxe foncière. Aujourd’hui, cette taxe compte bien plus que par le passé dans leur budget. 

Pour atténuer cette hausse, les propriétaires peuvent décider d’échelonner les paiements. Au lieu de versement un seul versement, ils paient chaque mois une partie.

Vous aimez ? Partagez !