Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Impôt sur le revenu : voici quelles sont les pensions des retraités imposables et non imposables

Impôt sur le revenu : voici quelles sont les pensions des retraités imposables et non imposables

Certaines pensions sont soumises à l'impôt sur le revenu, d'autres non. Faites le point sur votre situation.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Chaque année, toute personne qui perçoit une rémunération doit payer l’impôt sur le revenu. Même s’ils ne font plus partie de la population active, la loi considère que les retraités doivent contribuer à cette taxe. Chaque année, ils doivent déclarer tous les détails de leurs ressources. Mais si certaines catégories de pensions sont imposables, d’autres ne le sont pas. Vous voulez connaître votre situation ? Lisez cet article en entier !

Tous les Français disposant d’une source de revenus doivent payer l’impôt sur le revenu

La moitié de l’année approche. À cette occasion, tous les travailleurs doivent déclarer leurs revenus de l’année précédente à l’administration fiscale. Pour cette année, toute personne disposant d’une source de revenus doit faire cette déclaration à partir du 11 avril.

Cette information servira à déterminer le taux de l’impôt sur le revenu qu’ils devront régler. Pour ceux qui ne le savent pas, le plafond du revenu imposable a augmenté de 4,8 % en 2024. Le revenu minimum imposable s’élève donc à 11 294 euros.

Si une personne gagne entre 11 294 et 28 797 euros, elle subira un taux d’imposition de 11 %. Toutefois, le taux de l’impôt s’élève à 30 % pour les revenus compris entre 28 798 et 82 341 euros. Il s’élève à 41 % pour les recettes comprises entre 82 342 et 177 106 euros. Si le montant est supérieur à 177.106 euros, le taux passe à 45 %.

À voir Impôt : des millions de Français devront payer une taxe en plus, les contribuables concernés

Par ailleurs, les retraités doivent également se soumettre à l’impôt sur le revenu. Toutefois, le pourcentage d’imposition applicable à leurs pensions est fixe. Il est de 10 % du montant total des pensions. Mais quelles sont les pensions imposables et celles qui sont exemptes ?

Les pensions de retraite non soumises à cette taxe

Tous les retraités doivent payer l’impôt sur le revenu. Et ce, qu’ils perçoivent leur pension du régime de base ou du régime complémentaire. Il en va de même pour ceux qui perçoivent une pension de l’État ou des régimes spéciaux. Il faut alors l’inclure dans sa déclaration de revenus.

Les bénéficiaires de la pension de réversion doivent également l’inclure dans leur impôt sur le revenu. Il s’agit de celle que perçoit l’époux ou l’épouse d’un retraité décédé. Les régimes de retraite sont responsables du paiement. Les bénéficiaires doivent donc l’inclure dans leur déclaration de revenus, qui aura lieu prochainement.

Les pensions que l’Ircantec verse aux élus locaux sont également imposables à l’impôt sur le revenu. Les retraités doivent également déclarer les pensions perçues sous forme de capital, notamment les indemnités forfaitaires uniques.

Mais il n’y a pas que les pensions ! Les majorations familiales et les bonifications pour campagne de guerre sont incluses dans cet impôt. Il en va de même pour les allocations complémentaires et les avantages en nature.

À voir L’astuce infaillible pour bénéficier d’un crédit d’impôt de 50 %, les contribuables concernés

Et quelles sont les prestations exemptes d’impôt sur le revenu ?

Les allocations que les retraités reçoivent au titre de l’Aspa ou de l’allocation de solidarité aux personnes âgées ne sont pas imposables. L’Allocation Supplémentaire d’Invalidité (ASI) n’est pas non plus soumise à l’impôt sur le revenu. Il en est de même pour les allocations viagères des sapeurs-pompiers volontaires.

Il en va de même pour les allocations de reconnaissance des harkis et les pensions des anciens combattants. Elles ne figurent pas parmi les rémunérations à considérer dans l’impôt sur le revenu. Pour le minimum vieillesse, il n’est pas nécessaire de le déclarer. Seulement, le revenu annuel ne doit pas dépasser les 12 144,24 euros pour une personne seule et 18 853,92 euros pour un couple.

Vous aimez ? Partagez !