Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Baisse de la pension de retraite en février pour ces seniors, les profils les plus touchés

Baisse de la pension de retraite en février pour ces seniors, les profils les plus touchés

Malgré la revalorisation des pensions de retraite, certains seniors verront leur pension baisser en février. Comment l'expliquer ?

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Cette année, les seniors profitent d’une revalorisation de leur pension de retraite de 5,3%. Cette augmentation se fait chaque année en fonction de l’évolution de l’indice des prix. Ainsi, du fait d’une inflation galopante, cette revalorisation est plus importante que les estimations du gouvernement. En effet, on nous annonçait une hausse de 5,2%.

C’est donc une bonne nouvelle pour les seniors. Pourtant, ils pourraient voir leur pension diminuer en 2024. Comment expliquer cette baisse alors que, justement, les pensions augmentent ? C’est tout simplement, car trois prélèvements sociaux augmentent, eux aussi. 

Les pensions de retraite ne vont pas augmenter pour tout le monde

Après plusieurs ajustements en 2023, la retraite de base profite d’une revalorisation depuis le 1ᵉʳ janvier. Cependant, certains seniors constateront une diminution de leur pension en février en raison de trois prélèvements sociaux.

Chaque année, les pensions subissent une revalorisation. Après l’augmentation des retraites de base en janvier 2024 et de la complémentaire Agirc-Arrco fin 2023, un changement supplémentaire risque d’affecter négativement certains seniors en ce début de février.

À voir Retraite : ce gros changement à prévoir pour le versement de votre retraite suite à une proposition de loi

En effet, la pension de retraite de certains assurés pourrait diminuer en raison de la hausse de trois prélèvements sociaux. Il s’agit de la contribution de solidarité pour l’autonomie (Casa), la contribution sociale généralisée (CSG) et la contribution pour le remboursement de la dette sociale (CRDS).

Ces prélèvements sont réévalués en fonction du dernier avis d’imposition de chaque seniors. Ainsi, toute augmentation de revenus du bénéficiaire de la pension retraite entraînera une augmentation du taux d’imposition, réduisant ainsi le montant perçu.

Les retraités touchés par cette hausse

La baisse de la pension annoncée pour février sera proportionnelle au taux d’imposition de chaque seniors. La première catégorie concerne les retraités non imposables, exempts des prélèvements sociaux (CSG, Casa et CRDS). Les seniors de cette catégorie ne verront pas leur pension baisser en février. Mais ce ne sera pas le cas pour les autres.

La deuxième catégorie bénéficie d’un taux réduit, avec une exonération de la Casa, une CRDS à 0,5% et une CSG à 3,8%. La pension de retraite de ces seniors subira une légère baisse. La troisième catégorie est soumise au taux médian, avec un taux de la CSG à 6,6%, un taux de la CRDS à 0,5% et un taux de la Casa à 0,3%.

Enfin, la catégorie la plus impactée est celle au taux normal, avec un taux de la CSG à 8,3%, de la Casa à 0,3% et de la CRDS à 0,5%.

À voir Cette aide financière de 1 571 € que la moitié des retraités éligibles oublient de réclamer

Les montants pour chaque catégorie

Certains seniors ne doivent pas payer ces taxes. En effet, ceux qui gagnent moins de 12 230 euros à l’année profitent d’une exonération totale. Le taux réduit concerne ceux qui gagnent entre 12 231 euros et 15 888 euros.

La catégorie du taux médian concerne des revenus entre 15 889 et 24 812 euros. Enfin, la catégorie du taux normal englobe une part fiscale dépassant les 24 812 euros.

Il est important de noter qu’un retraité bénéficiant d’une exonération en 2023 ne passera pas automatiquement au niveau supérieur en 2024, grâce au dispositif de lissage.

Seule une augmentation de revenus pendant deux années consécutives conduira à un changement d’imposition pour les seniors. À vous de voir dans quelle catégorie vous vous trouvez pour anticiper cette baisse.

Vous aimez ? Partagez !