Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Un retraité sur 2 oublie de réclamer cette aide d’environ 200 € par mois, comment la toucher

Un retraité sur 2 oublie de réclamer cette aide d’environ 200 € par mois, comment la toucher

Une aide très intéressante pour les retraités ne remporte pas le succès escompté. Comment expliquer ce désamour ?

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Des milliers de Français vivent avec une pension de retraite insuffisante. Autrement dit, ils peinent à joindre les deux bouts du fait d’un pouvoir d’achat trop faible. Il faut dire que les pensions profitent chaque année d’une revalorisation. Mais elle n’arrive qu’une fois dans l’année. Si l’inflation augmente, c’est le pouvoir d’achat qui baisse.

Par chance, l’État n’oublie pas les retraités modestes. Ainsi, ils peuvent demander des aides afin de profiter d’un quotidien plus serein. Mais, et c’est étonnant, l’aide la plus intéressante souffre d’un étonnant taux de non-recours. C’est-à-dire que les Français qui peuvent en bénéficier ne la touchent pas. Pourquoi ?

Une aide très intéressante pour les retraités

Nous tenons ces informations d’un rapport de la Dress (direction de la Recherche, des Études, de l’Évaluation et des Statistiques). Ce dernier indique que plus d’un retraité sur deux qui peut bénéficier de l’Aspa ne touche pas cette aide. l’Aspa, c’est l’Allocation de solidarité aux personnes âgées. C’est une aide qui concerne les retraités les plus modestes. 

Si les 300 000 Français éligibles ne la touchent pas, c’est parce qu’ils n’en font pas la demande. Ainsi, ils ne sollicitent pas cette aide qui, en moyenne, peut faire gonfler leur pension de 200 euros supplémentaires chaque mois.

À voir Retraite : ce gros changement à prévoir pour le versement de votre retraite suite à une proposition de loi

Certaines personnes connaissent l’Aspa sous son ancien nom, Minimum Vieillesse. Tout comme les pensions de retraite, cette aide profite d’une revalorisation de 5,3% depuis un mois. Pour une personne seule, son montant forfaitaire est de 1 012,02 euros. Il monte à 1 571,16 euros pour un couple. 

Pourquoi les retraités ne demandent pas cette aide

Pour expliquer ce taux de non-réclamation, la Drees avance deux raisons. La première est du côté de la méconnaissance du dispositif. Les retraités ne peuvent évidemment pas demander une aide s’ils ignorent qu’elle existe.

La deuxième raison est du côté du fonctionnement de l’aide. En effet, l’Aspa n’est pas un cadeau de l’État. Elle est récupérable à la succession. Autrement dit, l’argent touché peut être prélevé sur l’héritage si l’actif net de la succession dépasse 39 000 euros, avec des plafonds de récupération spécifiques.

Par conséquent, certains retraités peuvent refuser l’Aspa pour ne pas léser les descendants. Mais ils passent donc à côté d’une aide très intéressante qui permet de mieux vivre au quotidien. Car, si le senior est éligible, c’est qu’il est un retraité modeste, voire précaire.

Les conditions pour toucher l’Aspa

Pour être éligible à l’Aspa, il faut avoir plus de 65 ans et des revenus inférieurs à 961,08€  par mois (1.492,08€ pour un couple). Les personnes en retraite progressive ne peuvent pas prétendre à l’Aspa. Les détails des critères d’éligibilité sont disponibles sur la page dédiée à l’Aspa sur le site du service public.

À voir Retraite Agirc-Arrco : augmentation des pensions, voici la date de la hausse et la méthode

Si vous remplissez les conditions requises, vous pouvez faire votre demande auprès de la Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav) en utilisant le formulaire disponible sur le site du service public.

On rappelle enfin que les retraités doivent impérativement faire la demande pour toucher cette aide. Même s’ils remplissent toutes les conditions, la constitution d’un dossier de demande est indispensable. Cependant, ils sont encore trop nombreux à l’ignorer. D’où l’importance de renforcer la communication autour des allocations.

Vous aimez ? Partagez !