Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Aide jusqu’à 1 500 € de la CAF : les retraités qui peuvent en profiter pour vivre mieux

Aide jusqu’à 1 500 € de la CAF : les retraités qui peuvent en profiter pour vivre mieux

La CAF propose une aide aux retraités dans le besoin. Mais 300 000 éligibles refusent d'y prétendre, pourquoi ?

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

En France, la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) joue un rôle essentiel en accordant des aides aux citoyens en situation précaire. Ces aides, généralement sous forme de versements mensuels, visent à améliorer les conditions de vie des foyers les plus modestes et à lutter contre l’inflation.

Cependant, la CAF fait face à un problème surprenant. En effet, de nombreux retraités négligent une aide avantageuse, l’Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées (ASPA). Le taux de non-recours de l’ASPA suscite des interrogations. Pourquoi les Français ne la demandent-ils pas ? Quelles raisons expliquent ce taux élevé de non-recours ?

La CAF n’oublie pas les retraités

On pense parfois que la CAF verse uniquement des aides aux Français actifs ou qui recherchent du travail. Mais c’est faux, tout au long de leur vie, les plus modestes peuvent solliciter les aides de la CAF.

Cependant, malgré son importance, l’ASPA enregistre un taux de non-recours dépassant les 60%, ce qui est étonnant. Plus de 320 000 retraités éligibles à l’ASPA ne sollicitent pas cette aide. Par conséquent, ils renoncent à une assistance mensuelle moyenne de 205 euros.

À voir Retraites Agirc-Arrco : ce service gratuit qui va faciliter la vie de ces retraités, comment en profiter

L’ASPA, anciennement connue sous le nom de Minimum Vieillesse, a bénéficié d’une augmentation de 5,3% le 1ᵉʳ janvier 2024, alignée sur celle des pensions de retraite. Ainsi, le montant mensuel peut atteindre 1 012,02 euros pour un retraité vivant seul et 1 571,20 euros pour un couple en 2024, des sommes non négligeables améliorant la vie de 300 000 retraités éligibles chaque mois. Mais comment peut-on être éligible à cette aide ?

Qui sont les retraités qui peuvent demander l’ASPA ?

Pour prétendre à l’ASPA, il faut remplir certaines conditions, notamment avoir au moins 65 ans, résider en France, et disposer de revenus ne dépassant pas un plafond déterminé par la CAF.

Il est impératif de faire une demande en remplissant les formulaires Cerfa disponibles en ligne, en agissant rapidement pour éviter tout retard dans le traitement. On le rappelle pour ceux du fond, la CAF ne verse pas des aides sans dossier. Ainsi, il est impératif de faire les demandes, qui peuvent se faire en ligne. Sans ça, même si vous remplissez les critères, vous ne touchez rien.

En outre, l’ASPA n’est pas l’unique aide disponible, car la CAF propose d’autres dispositifs intéressants comme le minimum contributif, en plus des aides au logement pour les retraités.

CAF : le surprenant taux de non-recours de l’ASPA

Le taux élevé de non-recours peut s’expliquer en partie par la méconnaissance de l’ASPA. Cependant, une autre explication réside dans le caractère récupérable de l’ASPA à la succession. Ce dernier impacte l’héritage des descendants. Cette caractéristique dissuasive peut expliquer le désintérêt de certains retraités soucieux de ne pas léser leurs enfants.

À voir Bonne nouvelle pour les retraites : la date prévue de l’augmentation des pensions

C’est pourquoi on conseille aux Français d’en parler avec leurs parents à la retraite. Il faut voir ensemble quelle est la meilleure solution. Mais le versement de l’ASPA reste, malgré tout, très intéressant.

Une communication plus efficace sur les aides de la CAF s’avère essentielle pour remédier à ce taux de non-recours. Beaucoup de citoyens pensent à tort qu’il suffit de remplir les critères pour bénéficier des aides, mais c’est une fausse idée. La CAF ne traite que les dossiers complets qu’elle reçoit, et une demande explicite est nécessaire.

Vous aimez ? Partagez !