Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Compteur Linky : les informations importantes à connaître sur le dispositif en 2024

Compteur Linky : les informations importantes à connaître sur le dispositif en 2024

Le compteur Linky se généralise et quasiment tous les Français en ont un désormais. Faisons le tour de la question.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

En 2007, Enedis a initié le projet Linky, visant à remplacer les compteurs électriques obsolètes par des systèmes connectés. À l’horizon 2021, l’objectif était de remplacer les 35 millions de compteurs électriques. Le comptage évolué devient un élément crucial dans la transition énergétique du pays.

Depuis 2015, le compteur Linky s’est progressivement intégré à la vie quotidienne des Français. Avec 36 millions de foyers équipés aujourd’hui, ce compteur connecté d’Enedis a transformé la gestion de notre consommation d’électricité

La pose du compteur Linky est-elle obligatoire ?

Bien que certains foyers puissent ne pas encore en avoir un, l’obligation de poser un compteur Linky est une question complexe. En 2020, la Cour d’appel de Bordeaux a souligné que les dispositifs européens recommandent l’installation de compteurs intelligents sans l’imposer.

Le médiateur national de l’énergie précise, cependant, que puisque le compteur appartient à une collectivité locale, il est illégal de bloquer l’accès nécessaire à son entretien ou à son renouvellement. 

À voir Électricité : ces habitants ont trouvé la solution pour diviser leur facture en deux

Par ailleurs, Engie a mis en place une surfacturation pour les Français récalcitrants. Pourquoi ? Pour rembourser le déplacement d’un technicien qui vient relever le compteur. En effet, avec les nouveaux compteurs, cela peut se faire à distance.

En pratique, un électricien ne peut pénétrer chez vous de force. Mais si le compteur se trouve dans une partie commune ou publique, vous ne pouvez empêcher son remplacement. 

Peines pour trafic de son compteur Linky

Trafiquer son compteur Linky est assimilé à un vol au sens juridique, incluant des actions telles que le prélèvement en amont du compteur ou le raccordement clandestin. 

Les peines peuvent aller jusqu’à 3 ans de prison et 45 000 euros d’amende, voire 7 ans et 100 000 euros en cas de dégradation simultanée. Il n’est pas nécessaire de faire partie d’un réseau pour être condamné, il suffit d’être auteur ou complice des faits dans un local d’habitation.

Souvent, ceux qui s’opposent au compteur Linky craignent la collecte de leurs données personnelles. Par défaut, il collecte la consommation journalière, mais la transmission horaire aux fournisseurs nécessite l’accord du consommateur. Les données collectées restent globales et ne détaillent pas l’usage spécifique des appareils.

À voir Compteur Linky : cette escroquerie peut vous coûter une fortune, soyez très vigilants

En outre, le compteur Linky permet aux locataires de suivre leur consommation en se connectant à leur espace client. Même en changeant de fournisseur, cette fonction reste accessible. Ainsi, cela offre aux consommateurs un moyen pratique de surveiller leurs habitudes énergétiques.

Des ondes dangereuses pour la santé ?

Les fournisseurs d’énergie proposent des tarifs avantageux pour la consommation en heures creuses. Pour 60 % des foyers, elles se situent entre 20 heures et 8 heures. Cependant, la répartition varie pour les autres. Les utilisateurs peuvent facilement connaître leurs heures creuses via leur espace client ou en allant leur compteur Linky.

Enfin, les ondes du compteur Linky suscitent depuis des années des préoccupations. En revanche, il est essentiel de savoir qu’elles ne sont pas des ondes radio aériennes. Pourtant, en janvier et décembre 2023, la justice a condamné Enedis à réinstaller d’anciens compteurs chez deux personnes souffrant de divers troubles. 

Le compteur Linky utilise un courant porteur en ligne, similaire à celui des câbles Internet. Or, ces ondes ne sont généralement pas nocives. Les litiges précédents concernaient des personnes électrosensibles.

Vous aimez ? Partagez !