Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   La liste complète de toutes les aides non-imposables pour les retraités

La liste complète de toutes les aides non-imposables pour les retraités

Les impôts existent à tout âge et les retraités n'en font pas exception. Cependant, certaines aides non imposables existent bien.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Les retraités ignorent souvent que le gouvernement pense à eux et que des aides spécialement conçues à leur égard existent. Des aides, ils ont en sûrement entendu parler. Seulement, avec tous les acronymes qui courent les rues, il devient facile de ne plus s’y retrouver. Alors distinguer les imposables des non imposables revient à un casse-tête incroyable.

Ces aides pour retraités se déclinent sous plusieurs formes et correspondent chacune à une situation bien spécifique. Pour cette fois, l’article traitera uniquement des aides non-imposables que le gouvernement met à disposition des seniors. Il énumèrera la liste non exhaustive, mais indiquera également des procédures pour en bénéficier.

Les aides de facilitation pour retraités

Se déplacer peut devenir un calvaire pour les retraités. Or, pour obtenir des vivres et des produits de première nécessité, il faut bien sortir les acheter. Ceci ne constitue plus une obligation pour les gens du troisième âge.

Le gouvernement a, en effet, conçu une aide au portage des repas et les départements se chargent de son versement. Cette aide non imposable concerne les personnes de plus de 65 ans et qui ne peuvent plus effectuer leurs courses.

À voir Retraite : 8 solutions pour obtenir facilement des trimestres sans travailler plus, les concernés

Le fait de ne plus pouvoir cuisiner entre aussi en ligne de compte. Les revenus constituent également un élément de décision. S’ils se situent en dessous de 953,45 euros pour une personne seule, l’obtention de l’aide coule de source.

Quand il s’agit de la perte d’autonomie, la caisse Agirc-Arrco se charge de l’attribution de l’aide. Le retraité la perçoit sous forme de chèque avec dénomination précise. Ceux avec l’indication « sortir plus » permettent, par exemple, de payer les accompagnateurs de retraités lors des sorties. Ces aides concernent les plus de 75 ans cotisants de l’Agirc-Arrco.

Les aides après hospitalisation

Le retour à la normale après une hospitalisation ne se fait pas de manière simple et naturelle pour un retraité. En effet, l’âge amenuise les forces et celles-ci ne consentent pas souvent à revenir d’emblée.

Une aide s’avère donc nécessaire pour les personnes qui se reconnaissent dans ce contexte. Il s’agit de l’Aide au Retour à Domicile après Hospitalisation (ARDH).

La validité de cette aide court 3 mois après l’hospitalisation et ne peut s’obtenir qu’à partir de 55 ans. La nécessité d’être retraité du régime général ou de la MSA fait aussi partie des conditions d’éligibilité. Le retraité doit, en outre, prouver son besoin d’assistance et ne pas souscrire à l’APA, le PCH ou le PCRTP.

À voir Retraite : une bonne nouvelle attend enfin les pères de familles ?

L’ASH pour retraités déplacés

Cette aide sociale pour retraités s’adresse aux seniors qui désirent vivre ailleurs que chez eux. Elle consiste ainsi à combler les ressources d’une personne ou d’un établissement qui abrite la personne âgée. Elle sert donc à prendre en charge les frais liés à cet hébergement.

Le département effectue ce versement qui concerne les personnes de plus de 65 ans inaptes au travail.

Les aides de la Caf

La Caf vient en aide aux retraités dont les revenus modestes ne peuvent pas couvrir leurs besoins. Ces aides sont non imposables et leurs appellations dépendent de la situation du retraité.

L’APL et l’Aspa font partie de ce genre d’aides. De cette manière, les retraités n’ont pas à se soucier de leurs vieux jours et peuvent les vivre dans la dignité.

Vous aimez ? Partagez !