Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Toutes les aides de la CAF disponibles pour les retraités, comment les obtenir

Toutes les aides de la CAF disponibles pour les retraités, comment les obtenir

Les retraités peuvent bénéficier d'un certain nombre d'aides venant de la CAF ou de l'Assurance retraite. On vous dit tout.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Les allocations de la CAF représentent une solution utile pour compléter les revenus, particulièrement en cas de difficultés financières ou de budgets restreints. Que ce soit l’AAH, le RSA, ou toute autre allocation, il est possible de faire une demande via le site de la CAF et de réaliser une simulation en fournissant des informations sur sa situation et ses ressources. Les retraités y ont droit, eux aussi.

Faisons le point ensemble sur les aides que les retraités peuvent demander. Cela concerne les Français qui touchent des pensions trop faibles pour vivre décemment. Car, on le rappelle, la CAF s’adresse avant tout aux citoyens les plus modestes.

Les aides de la CAF pour les retraités

La CAF n’oublie pas les retraités. Ainsi, si vous vivez avec une faible pension, plusieurs aides sont à votre disposition.

Parmi elles, on retrouve l’Aspa, l’ASI, l’ALS, l’APA et l’AAH (Allocation aux Adultes Handicapés). Cette dernière est ouverte aux personnes en situation de handicap âgées d’au moins 20 ans ou 16 ans et plus, n’étant plus à la charge de leurs parents.

À voir Retraite : cette situation unique qui vous permet de partir avant l’âge légal

Pour bénéficier de l’AAH, le taux d’incapacité doit être d’au moins 80 %. Si le handicap est évalué entre 50 et 79 % avec une restriction substantielle à l’emploi reconnue par la CDAPH (Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées), l’Allocation Adulte Handicapé peut également être accordée. Un guide-barème est disponible pour évaluer le taux d’incapacité.

L’Aspa concerne les retraités qui disposent de ressources modestes. Elle remplace le minimum vieillesse depuis 2006. La caisse de retraite gère le versement, mais pas automatiquement. En effet, les retraités doivent obligatoirement en faire la demande.

L’Allocation Supplémentaire d’Invalidité (ASI) vient compléter les revenus si l’on n’a pas droit à l’allocation de solidarité aux personnes âgées. Il faut remplir des conditions spécifiques relatives à l’invalidité, notamment une incapacité générale réduisant la capacité de travail ou de gain d’au moins 2/3.

Des aides spécifiques pour les retraités

De son côté, l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) couvre tout ou une partie des dépenses nécessaires au maintien à domicile des personnes âgées en situation de perte d’autonomie. Les services départementaux la verse. En outre, il faut avoir au moins 60 ans.

L’Allocation de Logement Sociale (ALS) réduit le montant du loyer ou de la redevance pour les résidents en établissement, sous certaines conditions. Elle concerne uniquement la résidence principale en France, avec des critères de décence et d’occupation.

À voir 635 € versés par la CAF sans aucune démarche à faire, les concernés

La bonne nouvelle, c’est que les retraités peuvent prétendre à d’autres aides encore. 

Les autres aides de la CAF

Concernant le RSA ou la prime d’activité, les personnes à la retraite ne peuvent pas en faire la demande. Pourquoi ? Car il est nécessaire de travailler (salarié ou indépendant), être à la recherche d’un emploi, en chômage partiel ou technique, et disposer de ressources modestes.

Cependant, les retraités peuvent demander à toucher l’APL (aide personnalisée au logement). En effet, dans ses conditions, la CAF ne fait pas apparaître l’âge. 

Le montant de l’APL dépend de plusieurs facteurs. Par exemple, l’emplacement du logement, le nombre de personnes à charge, la valeur du patrimoine, le montant du loyer, etc.

On rappelle que vous devez faire des demandes pour toutes ces aides. Cela peut se faire sur internet, sur le site de la CAF, notamment. 

Vous aimez ? Partagez !