Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Retraites : toutes les aides possibles à connaître pour les petites pensions

Retraites : toutes les aides possibles à connaître pour les petites pensions

Les Français qui touchent des petites retraites vivent avec anxiété les jours de crise. Heureusement, des aides sont disponibles.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Pour les Français qui ont des revenus modestes, la retraite n’est pas une nouvelle étape qui fait rêver. Certes, la perspective d’avoir du temps libre pour ses activités et ses proches est séduisante. Cependant, la baisse du niveau de vie fait peur. Car, avec un petit salaire, ils s’attendent à toucher une pension bien faible. 

Cependant, il existe des mécanismes qui existent pour améliorer la qualité de vie des personnes âgées. Les plus modestes peuvent prétendre à ces aides. De quoi envisager la retraite avec un peu plus de sérénité.

Retraite : des aides pour améliorer le pouvoir d’achat

Le principal complément à la retraite pour les plus précaires est l’Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées (ASPA). Elle concerne les individus de plus de 65 ans aux ressources limitées.

Cette allocation, qui remplace le dispositif du minimum vieillesse depuis 2006, est versée par les caisses de retraite. Si elle est intéressante, de nombreux Français refusent cependant d’y prétendre. Pourquoi ? Car il faut rembourser les versements. 

À voir Les stratégies efficaces pour augmenter votre retraite Agirc-Arrco et gagner plus chaque mois

Ainsi, à la mort du retraité, ce sont les héritiers qui remboursent les montants. En effet, cette aide se rattrape sur la succession. Or, de nombreuses personnes âgées refusent d’y prétendre pour cette raison.

Par ailleurs, l’Allocation Supplémentaire d’Invalidité (ASI) s’adresse aux personnes dont la retraite est réduite en raison d’une invalidité. Cette aide, également versée par les caisses de retraite, compense le montant de la pension des salariés incapables de cotiser à plein taux en raison de leur handicap, sous réserve d’avoir moins de 65 ans.

S’ajoutent à ces dispositifs l’Allocation Simple d’Aide Sociale pour les seniors de 60 ans ou plus dont les ressources mensuelles sont inférieures à 961,08 euros. En outre, on peut également citer l’Allocation de Solidarité Spécifique, plafonnée à 596,31 euros pour les seniors en quête d’emploi.

Des aides pour le logement

Des aides visant à améliorer le logement sont également accessibles pour les personnes âgées aux revenus modestes. L’Aide Personnalisée au Logement (APL) permet de réduire le montant du loyer ou des mensualités de remboursement d’un prêt immobilier pour les seniors propriétaires, sous conditions de ressources. En outre, pour y prétendre, il faut avoir plus de 60 ans.

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) offre une autre assistance financière. Cela permet de réduire les coûts des travaux qui permettent d’améliorer la performance énergétique des logements des personnes âgées propriétaires.

À voir Augmentation de 10% de votre retraite si vous envoyez ces documents au plus vite

Protéger la santé des retraités

Des solutions de couverture santé sont disponibles. L’Aide au paiement d’une Complémentaire Santé (ACS) est une option à considérer pour réduire le coût d’une complémentaire santé. Pour cela, il faut avoir plus de 60 ans et répondre aux critères de ressources.

Enfin, il est important de mentionner la Couverture Maladie Universelle Complémentaire (CMU-C). Cette dernière offre une couverture maladie supplémentaire gratuite aux personnes de plus de 65 ans aux revenus limités.

Il existe ainsi plusieurs leviers qui permettent aux retraités d’aborder plus sereinement le quotidien. Le gouvernement ne veut pas mettre de côté les plus précaires. En outre, depuis le 1ᵉʳ janvier 2024, les pensions ont augmenté de 5,4%.

Vous aimez ? Partagez !