Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Retraite : la démarche à ne surtout pas oublier pour conserver vos droits Agirc-Arrco

Retraite : la démarche à ne surtout pas oublier pour conserver vos droits Agirc-Arrco

L'Agirc-Arrco s'adresse à tous les affiliés. Ils doivent préparer leur retraite comme il se doit pour ne pas être pénalisés.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

L’Agirc-Arrco a un message très important pour les affiliés. En effet, elle les encourage à avoir un réflexe indispensable pour assurer la garantie de leurs droits à la retraite. S’en passer pourrait avoir des conséquences problématiques. 

Si l’Agirc-Arrco décide, via un communiqué, de prévenir les Français, c’est parce qu’elle regrette un manque d’action de leur part. Elle considère effectivement qu’ils ne préparent pas leur retraite comme ils le devraient. Alors, elle décide de mettre les points sur les i.

Ce conseil important de l’Agirc-Arrco 

Ce sont des millions de Français qui doivent écouter ce conseil, et l’appliquer. 26 millions, pour être exact. Tel est le nombre de salariés du secteur privé qui cotisent à l’Agirc-Arcco.

C’est en novembre dernier que le régime de retraite complémentaire décide de lancer une campagne très importante. L’objectif de cette campagne de communication est de pousser « les actifs, même les plus jeunes, à vérifier régulièrement leur carrière » dans l’intérêt de leurs droits.

À voir Retraite : ce gros changement à prévoir pour le versement de votre retraite suite à une proposition de loi

Autrement dit, l’Agirc-Arrco souhaite que les affiliés vérifient régulièrement leur relevé de carrière. Pour cela, ils peuvent utiliser le service Ma carrière en un coup d’œil. Il est disponible sur l’espace personnel sur le site, ou sur l’application mobile Mon compte retraite. 

Le relevé de carrière fait apparaître les droits acquis depuis le début de la carrière dans tous les régimes de retraite obligatoires.

Retraite complémentaire : évitez les erreurs dès maintenant 

Si l’affilié constate la présence d’une ou plusieurs erreurs, il peut déposer une réclamation auprès de sa caisse de retraite. Et il n’a pas à attendre 64 ans pour cela, bien au contraire. Ce service est disponible tout au long de la carrière, même si vous avez à peine 30 ans. 

Julien Cérioli, expert en gestion de carrière à l’Agirc-Arrco veut faire comprendre à quel point c’est important. Il souhaite une chose, que cette vérification du relevé de carrière devienne une habitude.

Cette démarche est d’autant plus importante pour ceux qui ont changé plusieurs fois d’entreprises et / ou de statuts. Par exemple, les affiliés qui étaient salariés avant de devenir indépendants (ou l’inverse). 

À voir Cette aide financière de 1 571 € que la moitié des retraités éligibles oublient de réclamer

En outre, l’expert souligne qu’il faut regarder de plus près les périodes anciennes. Les affiliés doivent s’assurer du correct enregistrement des périodes de chômage ou de longue maladie.

Ne vous y prenez pas au dernier moment

Si l’Agirc-Arrco souhaite que vous agissiez vite, c’est parce que des erreurs qu’on repère tôt peuvent rapidement être traitées. De quoi ne pas vous mettre des bâtons dans les roues au moment de partir à la retraite. Un dossier complet facilite le traitement.

Aujourd’hui, plus de neuf millions de Français disposent d’un compte personnel sur le site de l’Agirc-Arrco. Ce sont donc neuf millions de personnes qui doivent faire cela le plus tôt possible. 

Ne reportez pas à plus tard la préparation de votre retraite. Au contraire, chaque année, tout au long de votre carrière professionnelle, vérifiez votre relevé de carrière.

On vous rappelle que des erreurs peuvent avoir des conséquences sur le montant de votre pension. Alors, organisez-vous et ne soyez plus passifs. Même si vous êtes jeunes et que vous pensez avoir tout le temps qu’il faut. 

Vous aimez ? Partagez !