Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Cette aide de 200 € en moyenne par mois que de nombreux retraités ne réclament pas

Cette aide de 200 € en moyenne par mois que de nombreux retraités ne réclament pas

Environ la moitié des retraités éligibles passent à côté de cette aide. Pourtant, elle pourrait leur apporter en moyenne 200 euros par mois.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Vous êtes retraité et vous avez de faibles revenus ? Vous pourriez peut-être bénéficier d’une aide qui vous garantit un niveau de vie minimal. Attention, elle n’est pas automatique : il faut la demander.

Or, la moitié des personnes seules qui y ont droit ne la demandent pas, selon un rapport de la Drees. Elles passent ainsi à côté de 200 euros en moyenne par mois. Pourquoi ce non-recours ? Quelles sont les conditions pour y prétendre ? Comment faire la demande ? Nous répondons à toutes vos questions.

1 retraité sur 2 éligible ne la demande pas

Selon un rapport de la Drees, publié en mai dernier, la moitié des personnes seules qui pourraient bénéficier de cette aide ne la demandent pas. Il s’agit de 321 200 personnes qui se situent sous le plafond de ressources fixé par la loi.

Le non-recours à cette aide est plus fréquent chez les femmes (52 %) que chez les hommes (44 %) et chez les plus de 85 ans (57 %). Si elles faisaient la démarche, ces personnes pourraient recevoir 205 euros en moyenne par mois. C’est une somme importante, surtout dans un contexte de hausse des prix. Les bénéficiaires actuels, eux, touchent en moyenne 337 euros.

À voir Très bonne nouvelle pour les retraités : cette aide méconnue que vous oubliez de demander

Plusieurs raisons peuvent expliquer ce non-recours à l’Aspa. Il y a notamment la méconnaissance de l’existence de l’aide et la complexité des démarches administratives.

Une aide en complément de la pension de retraite

L’Aspa est une aide qui connaît un ajustement chaque année au 1er janvier en fonction de l’inflation. Au 1er janvier 2023, par exemple, elle a augmenté de 0,8 % par rapport à son montant du 1er juillet 2022.

Cette année encore, l’Aspa a connu une hausse de 5,3 %. Son montant s’élève désormais à 1 012,02 euros par mois pour les personnes seules et à 1 571,16 euros par mois pour les couples. Le calcul du montant qui vous revient se fait en soustrayant vos revenus mensuels du montant maximal mensuel de l’aide.

L’Aspa est versée chaque mois en complément de la pension de retraite. Elle est toutefois soumise à l’impôt sur le revenu et à la contribution sociale généralisée (CSG). Elle est également récupérable sur la succession du bénéficiaire. Et ce, dans la limite de 39 000 euros, si le patrimoine du défunt dépasse ce seuil.

Comment faire la demande ?

Pour demander l’Aspa, vous devez remplir un formulaire disponible sur le site de votre caisse de retraite ou de la MSA, selon votre régime. Il s’agit du formulaire Cerfa n° 1371002 ou du formulaire Cerfa n° 1495301. Vous devez y joindre les pièces justificatives demandées. Préparez notamment, une copie de votre pièce d’identité, un relevé d’identité bancaire, un justificatif de domicile, et une déclaration de ressources.

À voir Retraites Agirc-Arrco : ce service gratuit qui va faciliter la vie de ces retraités, comment en profiter

Vous devez ensuite envoyer votre dossier à votre caisse de retraite ou à la MSA. Cette dernière étudiera votre demande et vous notifiera sa décision. Si on accepte votre demande, vous recevrez alors l’Aspa à partir du premier jour du mois suivant la date de dépôt de votre dossier.

Si vous n’êtes pas éligible à l’Aspa, vous pouvez peut-être bénéficier d’autres prestations sociales. Par exemple, le minimum contributif, qui complète les petites pensions, ou les aides au logement, qui réduisent le loyer. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre caisse de retraite ou de la MSA.

Vous aimez ? Partagez !