Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   Prime de 700 € jusqu’à 5 000 € cet hiver : les Français qui pourront toucher cette aide

Prime de 700 € jusqu’à 5 000 € cet hiver : les Français qui pourront toucher cette aide

Certains Français peuvent toucher une prime qui est une aide bienvenue cet hiver, alors que les températures chutent.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

L’hiver est bien là et les Français allument le chauffage. Mais ce dernier coûte très cher. Ainsi, pour des millions de personnes, l’heure est à la sobriété énergétique. En effet, ils baissent le chauffage, ne l’allument pas toujours et sont prêts à avoir froid pour éviter de se retrouver dans le rouge. Heureusement, le versement d’une prime pourrait changer la donne.

Une prime pour certains Français

De nombreux Français ont la possibilité de recevoir un coup de pouce intéressant cet hiver pour se préparer efficacement à affronter le froid. En effet, les foyers aux revenus modestes ont la possibilité de solliciter la prime « coup de pouce chauffage », une mesure gouvernementale qui vise à faciliter le remplacement des chaudières par des systèmes plus écologiques, moins impactants pour l’environnement.

Qu’est-ce que la prime « coup de pouce chauffage » ? Cette prime est simplement une aide financière octroyée par le gouvernement dans le but d’assister les ménages dans le remplacement de leurs chaudières au charbon, au gaz ou au fioul par des alternatives plus respectueuses de l’environnement et moins énergivores. 

Cette incitation vise à encourager l’adoption d’installations écologiques, offrant ainsi une rentabilité accrue sur le long terme pour les ménages modestes.

À voir APL : attention, le montant que vous touchez va baisser pour ces Français, les concernés

Qui peut toucher cette prime ?

Pour être éligible à cette prime, les foyers doivent procéder au remplacement de leur chaudière en optant pour des installations plus écologiques, telles que les chaudières biomasse performantes, les pompes à chaleur air/eau, géothermiques ou hybrides, le raccordement à un réseau de chaleur alimenté par des énergies renouvelables, les systèmes solaires combinés, ou encore les systèmes de chauffage à bois très performants.

Pour bénéficier de cette prime, il est impératif de faire appel à une entreprise qui adhère aux chartes « coup de pouce chauffage ». Ce sont principalement des fournisseurs d’énergie ou leurs partenaires. Ces entreprises doivent être reconnues comme garants de l’environnement (RGE). 

Cette prime est accessible aussi bien aux locataires qu’aux propriétaires. Cependant, pour le locataire qui entreprend les travaux, il faut justifier d’une autorisation du propriétaire.

Comment l’administration calcule-t-elle le montant de l’aide ?

Le montant de la prime « coup de pouce chauffage » varie entre 700 euros et près de 5 000 euros. Le calcul se fait en fonction de la nature des travaux. De plus, il tient compte du statut de ménage aux revenus modestes du demandeur.

L’administration se base sur les revenus fiscaux de référence de l’année N-2 pour évaluer l’éligibilité à l’aide. En outre, note importante, la date de construction du logement doit surpasser deux ans. Vous devez l’occuper au moins huit mois par an. 

À voir CAF : le montant des allocations va changer, à quoi vous attendre et à partir de quelle date

Les revenus des demandeurs ne doivent pas dépasser un certain seuil. En effet, le plafond est de 20 805 euros pour une personne célibataire. Pour un foyer avec cinq personnes, le plafond est de 48 930 euros. 

Le versement de la prime « coup de pouce chauffage » se fait depuis le début de l’année. Il est à noter que vous pouvez cumuler cette prime avec d’autres aides similaires. On pense notamment à l’Eco-prêt à taux zéro et MaPrimeRénov. Des aides qui permettent de mieux vivre quand les températures baissent.

Vous aimez ? Partagez !