Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   2 aides que vous pouvez toucher à la retraite : les conditions pour les obtenir

2 aides que vous pouvez toucher à la retraite : les conditions pour les obtenir

En plus de leur pension, les retraités peuvent toucher des aides supplémentaires, d’une grande aide pour arrondir la fin du mois.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Saviez-vous qu’il existe des aides financières auxquelles vous pouvez prétendre en plus de votre pension de retraite ? Ces aides sont souvent méconnues ou négligées par les Français, alors qu’elles peuvent faire la différence à la fin du mois. Nous vous présentons deux prestations importantes dont vous pouvez demander si vous remplissez les conditions requises.

Le cumul de retraites pour augmenter ses revenus

Il est possible de cumuler sa retraite avec d’autres sources de revenus, comme l’emploi, les placements, les loyers, ou certaines aides sociales. Cependant, le cumul demande plusieurs conditions, qui dépendent du statut et de la situation du pensionnaire.

Le montant du cumul de retraites varie en fonction des droits acquis dans chaque régime et d’éventuels plafonds applicables. Une révision peut même avoir lieu en cas de changement de situation ou de revalorisation des pensions. Parmi les aides que vous pouvez avoir en plus de votre pension se trouvent l’Aspa et la pension de réversion.

L’ASPA : une aide pour les retraités à faibles revenus

L’ASPA ou l’allocation de solidarité aux personnes âgées est une prestation mensuelle qui vise à garantir un minimum de ressources aux personnes âgées. Elle s’adresse ainsi aux séniors qui ont de faibles revenus, qu’ils soient français ou étrangers.

À voir Les stratégies efficaces pour augmenter votre retraite Agirc-Arrco et gagner plus chaque mois

Pour bénéficier de l’ASPA, il faut :

1. Avoir atteint l’âge légal de départ à la retraite, ou avoir une pension de réversion, ou être invalide ou inapte au travail à au moins 50 % ;
2. Avoir liquidé tous ses droits à la retraite en France et à l’étranger ;
3. Résider en France de façon stable et effective. Cela concerne aussi les départements et territoires d’outre-mer, sauf Mayotte ;
4. Ne pas dépasser un plafond annuel de ressources, qui est de 11 001,44 euros pour une personne seule et de 17 079,77 euros pour un couple en 2022.

L’ASPA est de la gestion de la caisse de retraite dont dépend le bénéficiaire, sauf s’il relève du régime agricole. Dans ce cas, il faut s’adresser à la Mutualité sociale agricole (MSA) ou à la Caisse centrale de la mutualité sociale agricole (CCMSA).

La pension de réversion, c’est quoi ?

La pension de réversion est une prestation qui permet au conjoint survivant de percevoir une partie de la pension du défunt. Mais qui gère cette pension ? Son versement est de la gestion du régime de retraite du défunt, qu’il soit de base ou complémentaire.

Pour bénéficier de la pension de réversion, l’allocataire doit :

À voir Augmentation de 10% de votre retraite si vous envoyez ces documents au plus vite

1. Avoir été marié avec le défunt, que ce soit civilement ou religieusement. Le Pacs et le concubinage ne donnent pourtant pas droit à la pension de réversion. Le fait d’avoir eu des enfants avec le défunt n’est pas non plus un critère ;
2. Avoir au moins 55 ans ;
3. Ne pas dépasser un plafond annuel de ressources, qui est de 21 985,60 euros pour une personne seule et de 35 176,96 euros pour un couple en 2022. Ce plafond est réduit à un quart si le bénéficiaire a d’autres sources de revenus que la pension de réversion. La caisse de retraite vérifie les ressources des trois derniers mois pour apprécier le droit à la pension de réversion.

Le montant de la pension de réversion varie selon le régime de retraite du défunt. Il est généralement de 50 % de la pension pour les fonctionnaires. De 60 % pour les régimes complémentaires du privé et de 54 % pour les régimes de base du privé.

Vous aimez ? Partagez !