Vous êtes ici :   Accueil   >   Actualités   >   6 situations qui vous permettent de partir à la retraite avant 64 ans

6 situations qui vous permettent de partir à la retraite avant 64 ans

Dans certains cas, il est possible de partir à la retraite avant l'âge légal. On vous présente les différents cas de figure.

Montrer le sommaire Cacher le sommaire

Pendant des mois, la réforme des retraites a fait la une de l’actualité médiatique. Pour le gouvernement, cette réforme était indispensable. Pourquoi ? Pour maintenir le système par répartition, caractéristique du modèle français. 

Maintenant que cette réforme n’est plus un projet, mais une réalité, on sait que l’âge légal sera de 64 ans en 2030.

Partir à la retraite depuis la réforme

La première génération concernée sera celle des individus nés en 1968. Même s’ils ont accumulé tous leurs trimestres, ils ne seront pas autorisés à prendre leur retraite avant cet âge.

Les personnes nées en 1967 pourront partir à 63 ans et 9 mois, celles nées en 1966 à 63 ans et 6 mois, et ainsi de suite. Environ 700 000 à 800 000 personnes prennent leur retraite chaque année. Un nombre considérable qui verra son âge de départ reculer tout en partant avant l’âge de 64 ans.

À voir Retraite : ces nouveaux services en 2024 vont vous faciliter la vie et vos démarches

Cependant, la réforme des retraites de 2023 a créé ou maintenu plusieurs situations dérogatoires permettant de partir avant l’âge légal théorique de 64 ans, souvent avec le taux plein. La confirmation de l’éligibilité à un départ anticipé devra être obtenue auprès de la caisse de retraite de chaque individu.

Dès lors, comment partir à la retraite avant l’heure tout en bénéficiant d’une pension complète ?

Départ à la retraite avant 64 ans

Le départ anticipé pour carrière longue est l’une des options les plus courantes. Il concerne entre 150 000 et 200 000 personnes chaque année. Bien que le départ à 60 ans soit devenu plus complexe avec la réforme des retraites, le dispositif de carrière longue a été élargi avec la création de deux nouvelles bornes d’âge. Ainsi, vous pouvez partir à 58 ans si vous travaillez depuis vos 16 ans, par exemple. 

En outre, la réforme des retraites de 2023 ne change rien au départ anticipé des travailleurs handicapés. Ils peuvent toujours partir entre 55 ans et 59 ans.

Les personnes qui perçoivent une pension d’invalidité ou qui liquident leurs droits à la retraite pour inaptitude au travail peuvent toujours partir à 62 ans. Elles conservent le taux plein même sans tous les trimestres requis.

À voir Retraite : la bonne nouvelle est enfin tombée pour ces 4 millions de Français, les concernés sont les fonctionnaires

Les autres solutions

Les personnes atteintes d’une incapacité permanente d’au moins 10% résultant d’une maladie professionnelle ou d’un accident du travail peuvent liquider leur retraite à taux plein avant l’âge légal. Celles ayant un taux d’incapacité de 20% au moins peuvent partir à 60 ans. Enfin, celles qui présentent un taux entre 10 et 19% peuvent partir deux ans avant l’âge légal. À 62 ans, donc.

La réforme des retraites de 2023 facilite l’acquisition de points de pénibilité sur le Compte Professionnel de Prévention (C2P). En cumulant suffisamment de points, il est possible de partir deux ans avant l’âge légal, soit à 62 ans.

Certaines catégories de fonctionnaires, en raison de l’activité risquée ou de la fatigue exceptionnelle qu’elle engendre, peuvent partir à la retraite beaucoup plus tôt.

Cependant, même eux voient leur âge légal de départ reculer avec la dernière réforme. Les âges de départ évoluent progressivement, tout en requérant un nombre croissant de trimestres pour un départ à taux plein.

Vous connaissez désormais les cas de figure qui permettent un départ à la retraite avant l’âge légal.

Vous aimez ? Partagez !